Sad Sunday… Clarence Clemons est mort…

Pffff… Alors là, j’ai vraiment pas la tête à déconner ou à faire ma maline… La sale nouvelle…

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Clarence Clemons, c’était le saxophoniste du E-Street Band, le groupe de Bruce Springsteen, MON Bruce, le plus haut dans mon panthéon rock’n’rollistique personnel. C’était the Big Man, si bien décrit par Bruce dans la version du triple live 75-85 de « Rosalita »:

« In this corner, King of the World, weighty two hundreds and sixty pounds, the Big Man is Clarence Clemons »

Clarence Clemons at RDS Dublin 7/12/09

mikeheth sur Flickr

Au delà de sa stature, de son look de pimp new yorkais, de sa voix de stentor, de son talent de percussionniste, c’était avant tout un maestro du saxo. Grâce à ses solos puissants, épais, moites, poisseux, sexys, quoi, d’une densité quasiment palpable, il m’a collé un nombre incalculable de fois des frissons à me faire éclater l’épiderme (ou tout du moins à me filer des vergétures), des larmes à rendre jaloux les pleureuses professionnelles et les plus tendres des crocodiles, du baume au coeur dans les moments pourris.

Comme celui d’en ce moment, ironie du sort…

Et en plus de ça, je ne peux pas m’empêcher de faire mon égoïste en pensant que les concerts de Bruce, ça ne sera plus jamais pareil. Et d’être à deux doigts de penser que sans Clarence, il en fera plus… Quelle horreur… Et ça me fait penser que Bruce a beau être mon Dieu, il n’est qu’un mortel…

Tout ça pourra paraître totalement disproportionné et superficiel  à certains, n’empêche que quand tu grandis, puis que tu vieillis avec la même bande son, en la faisant évoluer au gré de tes expériences, en écoutant la même choses mais en comprenant des trucs différents, ces mecs-là, c’est un peu comme tes potes. Et quand t’en perds un, ben forcément, t’es triste…

Allez, je vais mettre « Jungleland », MA chanson, qui comporte le plus beau solo de saxophone jamais écrit et joué… Même les sourds doivent y être sensibles, ce n’est pas possible autrement…

Je te mets la version du concert à Hyde Park. Pas la meilleure selon moi, mais ça reste un grand moment.

« From the churches to the jails, tonight all is silence in the world… »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s