Kouâââ ??? Jeter des restes de poulet roti ??? Non mais ça va pas la tête ???

Quand tu es trois à la maison, dont deux à manger comme des moineaux, un poulet roti, ça fait beaucoup. Et après l’avoir consommé:

1- au 1er repas, normal, roti au four, avec des patates autour;

2- réchauffé pareil le soir;

3- froid le repas d’après;

ben t’en as forcément un peu marre.

Pis Perdu Poulet Photo de Sunfox sur Flickr

Et comme P’pa et M’man m’ont bien éduquée (« Finis ton assiette, la nourriture, ça se gâche pas, faut travailler dur pour la gagner, et y’en a qui ont rien à manger », etc… ce qui n’est pas faux d’ailleurs… et je ne me demande plus d’où venaient mes problèmes de surpoids dans ma vie antérieure…) et bien ça m’est physico-psycho-moteurement parlant IMPOSSIBLE  de balancer ne serait-ce qu’un crouton de pain rassi, un fond de gamelle de riz ou une louche de pâtes. Alors quand il s’agit de viande (un plat de riche, quoi !), imagine un peu le délire coupable qui m’assaille.

J’ai un gros doute sur la conjugaison du verbe « assaillir », là… Bouge pas, je vais compulser mon Bescherelle…

[…]

Bon, c’est bien ça, la Crapaude est au top en conjugaison. Rien à voir avec « saillir », c’est dommage ça aurait pu faire un bon jeu de mots.

Mais je m’égare…

Donc, quand il me reste de la viande et notamment du poulet roti dont au sujet duquel (formule piquée à Antoine de Caunes, mon héros…) je t’entretiens, et bien je déploie des trésors d’imagination et d’ingéniosité pour le recycler.

Je vais désormais te livrer, ô toi lecteur ou lecteuse adoré(e), le fruit de mes recherches.

Je ne te ferai pas l’affront de te suggérer de préparer avec ces restes:

1- un hachis parmentier, et si tu as des restes de canard, c’est encore meilleur, et même encore plus si tu y rajoutes des marrons (si tu es sage, un jour, je te mettrai la vraie recette avec des vrais mots dedans);

2- des tomates farcies;

3- ou encore des nuggets.

Non non, je te livrerai seulement deux idées de recettes, à savoir celle des boulettes « au goût d’ailleurs », et celle dublé au poulet et aux champignons (une tuerie pour petits et grands).

Donc, petit 1 : les boulettes « au goût d’ailleurs »


Après avoir consciencieusement dépiauté ta carcasse (de poulet roti, cela va sans dire), en ayant bien pris soin d’écarter les tous petits os pour pas que tes congénères rejouent la scène de l’étranglement dans « Mon Oncle Benjamin » (ou pas, remarque, si t’invites ton boss à dîner, ça peut être rigolo…) (j’ai bien dit TON boss, et pas LE Boss avec une majuscule, sinon c’est moi qui t’étrangles, surtout si tu m’invites pas), tu passes le tout au hachoir avec un oignon, de la coriandre et de l’ail. Selon tes goûts, tu peux hacher plus ou moins gros (pour les nuggets précédemment cités, par exemple, il faut hacher très fin).

Tu rajoutes ensuite  à cette mixture, selon la quantité de bestiole morte qui te reste, 1 ou 2 oeufs (de poule, hein, pas d’autruche ni de caille, sinon, tout de suite, la recette marche moins bien, chais pas trop pourquoi…), du pain rassi au préalable trempé dans de l’eau (de 1/4 de baguette pour 1 oeuf à 1/3 de flûte pour 2 oeufs), du cumin en poudre, du sel et du poivre.

Et là, tu plonges tes petites mains potelées toutes propres dans la farce et tu malaxes voluptueusement cet appareil. Tu remarqueras toutefois que contrairement à d’autres situations, l’appareil suce sus-nommé ne quadruple pas de volume.

Une fois que la consistance de ton mélange est acceptable, à savoir qu’elle permet de rouler des boulettes sous les aisselles (dans les mains, ça marche bien aussi), tu les façonnes et les fais cuire à la poêle dans de l’huile, après les avoir éventuellement passées dans de la farine ou de la chapelure. Et voilà !!! C’est bon, c’est fin, ça se mange sans faim.

Et maintenant, petit 2 : le blé au poulet et aux champignons

Mais bon, j’ai la flemme de tout écrire maintenant, donc il te faudra revenir arpenter ma Mare si tu veux en savoir plus (vaine tentative de fidéliser le lecteur, en priant Bruce pour qu’il s’abonne au flux RSS de mon blog et/ou à ma page Hellocoton…)

A la prochaine, donc ;0)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s