Une journée en Hôpital De Jour

Eh oui, aujourd’hui, c’était mon passage mensuel à l’HDJ pour recharger mes batteries. Non pas d’électricité, je ne suis pas une anguille, Diable, mais une Crapaude, qui a un déficit en gammaglobulines, en fer et en vitamine B12 (tu le sais peut-être déjà si tu as lu mon édifiant article de présentation ici).

C’est quasiment devenu une tradition, depuis novembre 2007 que j’y ai droit. Cela dit, y’a du progrès. Au début, j’y passais une journée toutes les 3 semaines, et là, c’est une grosse demi-journée toutes les 4 semaines, voire toutes les 6 en été !!! Whou hou hou !!! (cri de victoire crapaudin portenawakais traditionnel)

Pour passer le temps, j’ai donc, au fil de mes séjours, élaboré toute une stratégie digne de Nabot-Léon. Mate un peu cette magnifique photo in situ avec mes armes de guerre habituelles…

Rajoute à ceci un iPhone 4 (avec lequel j’ai pris les fabuleux clichés de cet article) doté des apps Instagram et Snapbucket et tu as ma panoplie complète de va-t-en-guerre-contre-les-vilains-microbes.

En général, une fois arrivée, je mets ma tenue de combat (ben oui, la Bétadine, ça tache, et le fer liquide encore plus), je m’installe confortablement et commence à me taper le plus beau médecin qui traine mon café-croissant en lisant les derniers trucs futiles des magasines féminins (j’évite les prises de tête au maximum, dans cette configuration…). Puis l’infirmier-mière arrive, enfile sa tenue de combat aussi (bonjour Schtroumpf Soigneur) et après tout un tas de salamalecs (dont la terrifiante épreuve de la pesée), vient m’enfoncer une grosse aiguille dans ma chambre implantable pour me transfuser ces petites merveilles d’immunoglobulines afin que mon petit corps pourri puisse fabriquer quelques anticorps (ça peut quand même servir, à l’occasion).

C’est seyant, n’est ce pas ?

Dis, ça vient de moi, où c’est très sex, l’hosto ? « Me taper, enfile, enfoncer »… j’ai l’impression d’écrire une nouvelle porno…

Mais je m’égare.

Me voici donc branchée à mon pied à perf’. En plus, aujourd’hui, j’en ai eu un tout neuf (on se raccroche à peu de chose, hein ?)

Après, j’ai plus qu’à vaquer à mes occupations, comme rêvasser (je te dirais pas à quoi, mais vu la remarque au-dessus, tu ne te feras guère d’illusions, je présume… hu hu hu…) en regardant par la fenêtre du 2ème étage.

C’est bien, un hôpital de campagne, hein ?

Ou encore, admirer l’exquise décoration de la chambre.

Whâou !!! Ils ont mis quoi, dans ma perf’ aujourd’hui ???

Mais bon, le temps passe doucement même en lisant/écoutant de la musique/jouant à la PSP. Donc, aujourd’hui, j’avais amené de nouveaux jouets.

Alors alors, avec lequel vais-je enduire les griffes de mes doigts de pieds au bout de mes membres postérieurs (oui, certes, j’aurais pu dire orteils, mais j’avais pas envie), hein ?

Et c’est le « Nouvelle Vague » de Chanel notre grand vainqueur du jour (tu remarqueras la mise en situation particulièrement recherchée)

En général, c’est toujours au moment où je me peinturlure que le médecin passe me voir. Cette pratique a l’avantage de faire marrer tout le staff, c’est déjà pas mal ! Mais aujourd’hui, non, j’ai eu de la chance, tout a été rapide et calme.

Faut dire que c’est les vacances…

Mais parfois, c’est épique.

Entre les soignants surbookés (sérieux, ils chôment pas, révérence à ces messieurs-dames), les ratés de la pharmacie, les trucs dégueux qu’on retire du corps de tes voisins de chambre pile pendant que tu manges ton plateau-repas carcéral, et les voisins de chambre parfois complètement chtarbés (je te jure, j’ai vu des cas qui relevaient plus de l’HP que de l’HDJ, je te raconterai un jour si tu es bien sage), je te promets que les journées sont parfois TRES longues…

Désormais, j’attends deux choses:

– m’acheter un netbook;

– que l’hôpital installe le wifi ou le courant porteur

pour que je puisse te rendre compte en direct live de mes aventures comme dans l’épisode de Dr House qui est passé l’autre jour avec la belle rousse qui jouait Donna dans « That 70’s Show » mais qui était blonde et que j’ai mis super longtemps à reconnaître et qui bloggait sur sa maladie de son lit d’hôpital.

Bon, allez, j’arrête là mes tribulations hospitalières, car c’est pas tout, mais il faut que je me prépare pour aller au cinoche voir Harry Potter le dernier.

Ah la la, Severus Rogue en 3D… J’en connais une qui va faire de beaux rêves, moi !

Ben oui, en tant qu’instit’, Severus Rogue, c’est forcément mon fantasme !

Gnark Gnark Gnark !!! 

Advertisements

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s