Jimi Hendrix « Burning of the Midnight Lamp »

C’est quand même bien, la musique en numérique… Ca permet de faire de belles découvertes.

Quand on lance le mode aléatoire sur iTunes, où il y a nos 18357 morceaux communs à Monlolo et à moi (rock en commun, tendance pop-folk pour lui, tendance punk-hard-indie pour moi), ça permet de tomber par hasard sur des pépites. Par exemple, ce titre de Jimi Hendrix.

Hendrix, j’aime bien (même beaucoup), mais j’ai un léger problème avec sa musique: à haute dose, elle me fait mal à la tête… Donc, je n’arrive pas à écouter ses albums en entier. J’écoute les 4 premières du CD, et après, j’arrête, je peux plus. Donc « Burning of the Midnight Lamp », qui est la cinquième chanson du second CD du doucle album « Electric Ladyland » (1968), eh ben j’étais complètement passée à côté !

http://item.slide.com/r/1/0/i/gKAWuCEeiD_iRd1LS5fVdInfejDZPACc/

Je dis donc un grand merci à Steve Jobs (si si…)

Sache que c’est sur ce titre que l’on peut entendre pour la première fois Hendrix utiliser la pédale Wah-Wah (photo ci-dessous).

https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/37/1_Michou_PVE_2011_P1150118.JPG/291px-1_Michou_PVE_2011_P1150118.JPG

Oups, je m’ai trompée…

https://i1.wp.com/www.woodbrass.com/images/woodbrass/DUNLOP+JIMI+HENDRIX+WAH+WAH.JPG

Voilà, c’est mieux…

Ce qui a fait dire à Crapouillette Ière ce matin lors de son passage (à la chanson, pas à Crapouillette Ière) (aussi, remarque) : « Mais c’est quoi qui fait coin-coin ? »

Sérieux, elle a l’oreille, quand même, c’te gosse !

Bon, c’est coin-coin au lieu de wah-wha, mais elle a toujours confondu les cris des canards et des chiens.

(mea culpa…)

Bref.

J’arrête mon verbiage assommant pour te laisser écouter ce superbe morceau, sur les images d’une espèce de reportage montrant Jimi et ses Experiences déambuler dans Paris, et plus particulièrement à Montparnasse, en 1967, au milieu de nos bons concitoyens effarés de voir autant de cheveux à la fois !!! Y’a même un gosse dans son landau qui a peur… J’adore !!!

Je te mets les paroles un peu plus bas. Ca peut éventuellement t’intéresse, si, tout comme moi, tu parles anglais comme une crapaude portenawakaise tendance yaourt.

Bon trip !

The morning is dead and the day is too
There’s nothing left here to lead me, but the velvet moon
All my loneliness I have felt today
It’s a little more than enough to make a man throw himself away
And I continue to burn the Midnight Lamp, alone
Now the smiling portrait of you
Is still hanging on my frowning wall
It really doesn’t, it really doesn’t bother me too much at all
It’s just the eh ever falling dust that makes it so hard for me to see
That forgotten earring laying on the floor
Facing coldly towards the door
And I continue to burn the Midnight Lamp, all alone
Burn!
Yeah, yeah
Lonely, lonely, lonely
Loneliness is such a drag!

So here I sit to face that same old fireplace
Getting ready for the same old explosion
Going through my mind
And soon enough the time will tell
About the circus in the wishing well
And someone who will buy and sell for me
Someone who will toll my bell
And I continue to burn the same old lamp, alone
Yeah
Darling, can you hear me calling you?
So lonely
Gotto blow my mind
Yeah, yeah
Lonely, lonely . . .

PS: et NON, je ne suis pas homophobe… J’adore voir la vie en bleu, moi aussi 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s