Galère avec mon implant bionique cyberpunk

Et ça y’est, c’est reparti avec les galères de santé !

Comme je te le disais dimanche dans mon coup de gueule contre les toubibs froids comme des testicules de tardigrade (*), il se passe des trucs bizarres à l’intérieur de mon corps, en ce moment. Ou plus précisément, on dirait que ce qu’il y a dedans veut sortir dehors par des voies non naturelles. Plutôt comme dans Alien, tu vois…

En l’occurence, j’ai la jugulaire qui enfle et qui menace d’exploser à chaque fois que je me baisse (tu sais, comme les veines du mec dans la série « Manimal » quand il se transforme!). Sans compter que cette turgescence (mot que j’emploie généralement plus volontiers dans le champ lexical sexuel…) s’accompagne d’une violente sensation d’étouffement, et de tête sur le point d’éclater sous l’effet de la pression.

Haaannn… Si ça se trouve, c’est ce qui va m’arriver… Si seulement !

Ajoute à ça que j’ai un putain de mal de bide, avec des douleurs dans des endroits exotiques, qui ne s’étaient jamais manifestées en 5 ans, depuis ma gastrectomie totale (ablation complète et non désirée de mon cher petit estomac que j’aimais tant…), et tu peux imaginer comme je flippe. Car en plus (petit rappel pour les nouveaux venus ou pour les non attentifs planqués au fond à côté du radiateur), je n’ai plus de rate, et une gentille maladie qui m’accompagne au quotidien qui s’appelle hypogammaglobulinémie. Qui n’a aucun rapport avec les chevaux. Eux, c’est hippo. Comme dans hippopotame, quoi. Logique.

Bref.

Hypogammaglobulinémie qui veut donc dire déficit en gammaglobulines, ce qui veut dire que je ne fabrique plus d’anticorps, ce qui veut dire que je suis dans une merde noire pour sauver le monde en cas d’attaque bactériologique (faudra pas compter sur moi non plus le 21 décembre 2012, je suis déjà retenue ailleurs).

Hypogammaglobulinémie à cause de laquelle on m’a posé une chambre implantable ou CIP, qui est un petit boitier de 4 cm² posé sous la peau en dessus du sein, branché sur une grosse veine, dans lequel on me plante une aiguille tous les mois pour me filer ma dose d’immunoglobulines qui relancent le processus de fabrication des anticorps. Donc en gros, ça va. C’est plus pratique que les cathéters dans les bras; avec la CIP (que j’appelle affectueusement ma boite) au moins tu peux jouer à la PSP, te faire les ongles…

Et donc, mon toubib, après m’avoir fait me pencher en avant plusieurs fois afin de bien voir les symptômes (ou mon cul, voire mes nibards, chais pas trop, du coup) et après avoir bien écouté tout comme il faut (genre il a fait amende honorable après m’avoir envoyer paître dimanche matin) a conclu à un problème veineux lié à ma boite, qui aurait bougé, se serait débranchée, serait bouchée…

Pas cool, quoi.

Après avoir galéré comme un esclave carthaginois (qu’on trouvait abondamment dans les galères romaines… Faut suivre un peu, ho !!!), j’ai réussi à me dégoter un rendez-vous pour une ASP (radio de l’Abdomen Sans Préparation), une échographie et un doppler de ma partie supérieure pour lundi. D’ici là, faut que je retourne voir mon ersatz de Gregory House pour qu’il me fasse une piqûre d’anticoagulants.

Bon. Déjà, ça, ça fait pas mal (même pas peur).

Mais ce qui me fout les chtons, c’est la suite.

J’AI PAS ENVIE QU’ON ME ROUVRE LE VENTRE !!!

Mais je crois que ça me pend au nez…

A moins que ce ne soit autre chose…

De plus grave…

Pfff…

Allez, faut que je débranche, moi…

Je te laisse, je me sauve. Je vais aller m’acheter un livre, ça va me faire du bien.

Je pensais à « Schnock, la revue des vieux de 27 à 87 ans« , tu connais ?

Non ? Ben vas voir !

Allez, bises baveuses de Crapaude, je te tiens au courant, gentil visiteur !!!

(*) Clique ici si tu veux en savoir plus sur le tardigrade, qui est une de mes bêbêtes préférées (avec les Beatles ou scarabées, de la famille des coléoptères, et les morpions de la famille des… tous en choeur… coléocouilles !!! Merci Coluche !!!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s