Rencontrer une blogueuse pour de vrai

Alors, tout de suite, oui, si tu habites Paris, Lyon ou une autre mégalopole polluée, tu te demandes ce qu’il y a d’exceptionnel à ça. Et encore plus si tu habites le Sud-Ouest, ou mieux: Bordeaux.

Bordeaux, c’est la Mecque des blogueuses. Je me suis laissée dire que dans un coin tenu secret, par les nuits de veilles de soldes flottants, d’étranges créatures avec des peintures de guerre OPI façon indiens Hopis se réunissaient, et, tout en brandissant le dernier exemplaire de Paulette, dansaient autour d’une pierre noire en forme d’unité centrale, gravée de runes dans une langue étrange: flux RSS, taux de rebond, swap, swatch, giveaway…

Mais par chez moi, point de ça. Je ne peux pas te dire exactement où je vis, car je suis dans le programme de protection des témoins du FBI (Female Body Inspector©Friends). Quand j’habitais à Brooklyn, j’ai eu des petits problèmes avec Johnny Spaghetti et Tony Macaroni. Mais je n’ai pas le droit d’en parler, y’a pas encore prescription. Tout ce que je peux te dire, c’est que leur proctologue s’est montré rassurant.

Sache tout de même que je vis en Portenawak Republic, à Troudeballetaoune.

Une contrée riante et verdoyante où la densité de population est inférieure à 1 habitant pour 12000 km².

Où à 11 ans, tous les gosses ont déjà tué un ours à mains nues et bouffé ses balloches sans les faire cuire avant.

Où quand tu sors de chez toi, il faut quand même faire gaffe à pas te faire attaquer par un loup.

Bon, OK, je déconne, n’empêche que pour de vrai, vers chez moi, y’a des lynx dans les bois, et que même j’ai failli y voir le loup, dans les bois. Vouivoui, un vrai avec des poils, qui ne mange que de la viande, qui sent fort et qui a une grande queue.

Oui, bon, je te vois venir avec ton esprit dépravé… « Elle a vu le loup, hin hin hin… » *rire et regard lubriques*


Bon, depuis, j’admets, je l’ai vu, le loup, dans les bois, un vrai avec des poils, qui ne mange que de la viande, qui sent fort et qui a une grande queue… Et même qu’il s’appelle Monlolo, mais là n’est pas la question.

Je t’entretenais du fait qu’il est donc plus difficile dans ces conditions extrêmes de rencontrer pour de vrai une autre blogueuse avec laquelle tu t’entendes bien que si tu habites Bordeaux. Mais c’est faisable ! La preuve avec mon programme en 5 étapes.

1- La phase d’approche


De fil en aiguille et de commentaires en commentaires en bas des blogs ou sur Hellocoton, tu te rends compte que tu as certaines affinités avec une autre blogueuse. Tu remarques même au bout d’un moment qu’elle habite dans la même région que toi, à 1 heure de route de Biguetaoune comme toi. Et un beau jour, saisissant à pleines mains le hasard à défaut d’autre chose de plus charnu, tu sautes le pas, et tu lui dis comme ça innocemment au détour d’un post « Ah tiens, j’habite pas loin de chez toi ! ». Titillée par la curiosité qui l’assaille, elle te demande « Où donc ? ». La confiance s’installant peu à peu, tu lui réponds en message privé, sait-on jamais, il y a peut être des pervers nécrophiles coprophages céréales killers qui trainent sur Hellocoton (oui, j’admets, j’abuse peut-être un peu trop d’Esprits Criminels et de Titeuf).

2- La phase de lancement


Maintenant, elle sait. Plus de retour en arrière possible. Il ne reste plus qu’à sauter le pas et à proposer une rencontre ! Et là, le miracle opère: tu as de nouveau 15 ans. A savoir tu te poses 1000 questions à la minute, du style « Et si en fait, elle m’aime pas ? Et si je l’aime plus qu’elle m’aime ? Et si j’étais trop moche et qu’elle se moquait ? Et si après elle racontait à toute la blogosphère que j’étais mal habillée ? Hein ? » Mais désormais, tu es une adulte, responsable il parait, et tu fais fi de tout ça ! Tu te fends donc d’un mail trop méga hyper sympa (15 ans, je te dis) où, sans l’air de rien, tu écris « On pourrait se voir, un jour ! ». Et voilà ! Le plus dur est fait ! (que tu crois…)

3- La phase de concrétisation


Et un jour, une occasion en or se présente. Un concert de dingue à Biguetaoune. Pour lequel tu as déjà ton billet. Un lieu, un moment transitoire, avec plein de gens autour et de la musique, comme ça, même si ça colle pas, tu restes pas dans le silence et la gêne. Et là, tu penses: « Et si je proposais à Blogpote d’y aller ? » Et Blogpote est toute emballée, dis donc ! Et quelques jours après, elle t’envoie un mail pour te dire que… le concert est sold out…

Chiotte quoi, cette occasion ratée, quand même… Mais v’la-t-i pas que tu reçois dans la foulée un autre message où Blogpote te dit en substance « T’es libre demain ? Moi oui ! »

Alors là, t’as le palpitant qui s’emballe, tu fais des sauts de cabri partout dans la salle à manger en poussant des petits « Hiiiiii » stridents tout en adoptant la posture Beatlesmaniaque (genre tu t’arraches la peau des joues avec tes ongles OPIsés), mais tu mouilles quand même pas ta culotte, car faut pas déconner, c’est pas Hugh Grant non plus, car OUI, tu es libre !!!

 

Tu donnes même ton numéro de portatif, dis donc !!! Mais tu précises bien que ce n’est QUE pour les SMS, car comme t’as une voix bien grave comme celle de Scarlett Johansson (et pas que la voix comme Scarlett Johansson) (mais bien sûr) et que les gens te disent « Allo Monsieur » au téléphone depuis que tu as 15 ans (j’ai mué à l’envers, moi), t’as peur qu’elle se moque. Et aussi à cause de ton accent campagnard, que même ma copinaute Fée des Bois qui est au Québec et qui n’a jamais entendu le son de ma voix trouve que j’ai un accent par écrit!!! Alors t’imagines en vrai… (j’adore ce truc, n’empêche !)

4- La phase de doute


Et là, y’a ton homme qui zone dans le coin et qui te regarde d’un air goguenard, et qui te sort (non non, pas ce que tu imagines): « Ces conneries… Mais qu’est ce que vous allez bien pouvoir vous dire ? Vous vous connaissez même pas… »

Gloups… « Allo allo, ici la Terre, amorcez votre descente… »

Soudainement, le doute t’assaille, la peur t’habites, tu es du bite hâtive même si c’est pas dans ton ha bite ude (répète-le plein de fois le plus vite possible, pour voir…).

Et si effectivement on ne trouvait rien à se dire ?

Et qu’est ce qu’on va faire ?

Et où on va manger ? (question existentialiste fondamentale pour quelqu’un qui, comme moi, n’a pas d’estomac)

Et comment je vais m’habiller ??? Car Blogpote est une blogueuse mode, en plus !!!

Pire qu’avant le premier rendez-vous avec un mâle à poils et sans vapeurs, car une fille, elle, te jugera en connaissance de cause…

Rhâ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5- La phase finale


Tu y es. C’est le matin du grand jour. Dans 3 heures, tu vas rencontrer Blogpote… Et ça commence bien ! Déjà tu te fais tirer du lit par un routier (tu as sans aucun doute lu mon EXCELLENT article paru ici-même). Remarque, ça te fera au moins un truc à raconter ! Ensuite, tu changes 100 fois d’avis sur ton maquillage, tu rates ton trait d’eye-liner que tu tentes de corriger avec un stylo Make-up Eraser de Sephora (must have absolu) qui bave partout que tu ressembles à Pandi Panda, tu voues aux gémonies tes saloperies de cheveux qui ne veulent pas se laisser dresser (au sens propre comme au figuré), tu te demandes s’il faut faire 2 ou 3 tours de revers à ton slim bleu électrique, et je mets les low boots ou les mocassins, et va pour les mocassins, mais chaussettes noires ou transparentes, et… aaaaahhhhh !!!!! Tu finis à genoux à prier Pan, Bacchus, Priape et Freyr pour que le reste de la journée se déroule sans accroc.

 

Source image http://lezards-haches.blogspot.com (*)

Sur la route, évidemment, tu te retrouves à suivre des pépés pénibles en Ami 8 et des camions amenant des cochons à l’abattoir. Tu arrives tout de même à Biguetaoune avec ½ heure d’avance, tu arpentes fébrilement les rues en direction du théâtre, et là, tu la vois… Blogpote, en train de téléphoner… Elle te reconnait pas car elle a jamais vu ta photo, mais toi, tu la reconnais tout de suite à son style inimitable de blogueuse mode vintage (c’est la mode qui est vintage, hein, pas la blogueuse…).

Le reste de l’histoire, lui, appartient désormais à la légende…

Légende que tu peux lire sur mon blog en cliquant ici !

Arsinoe la Crapaude, queen of the teasing !!!

(*) clique sur l’image pour aller sur le blog des Lézards Hachés et voir le T Shirt que le Père Noël va amener à Monlolo…

_________________________________________________________________

 

PS: cet article a été publié en avant-première dans le webzine auquel j’ai l’honneur de collaborer, le déjà très célèbre So Busy Girls mag !!!

 

So Busy Girls

 

Coâ ??? Tu ne le connais pas encore ??? Mais qu’attends-tu, Lecteurtrice, cours-y vite en cliquant sur le beau logo ci-dessus !!! Tu peux même t’y abonner sur Hellocoton pour ne rien rater des merveilleux articles que les So Busy Girls t’ont concoctés !!!

Advertisements

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s