Toi aussi tu veux faire kloug ?

Samedi soir dernier, nous étions invités à manger une pierrade chez des copains. J’ai dit que je m’occupais du dessert.

Le samedi après-midi, n’ayant pas véritablement d’idée arrêtée sur ce que j’allais préparer, cherchant quelque chose d’assez léger pour bien terminer un repas, mais également d’assez sympathique pour contenter les gamins, notamment, je regarde ce qu’il me reste dans mes placards et mon frigo, et opte pour une salade de fruits frais accompagnées d’un marbré aux 3 chocolats.

Appétissant, n’est-il pas ?

Je commence à préparer mon gâteau, me disant que je préparerai la salade de fruits pendant sa cuisson pour gagner du temps.

Je casse, verse, touille touille et patouille, puis m’apprête à enfourner mon gâteau, quand je réalise soudain que ça fait 3 semaines que mon four ne marche plus.

Gasp.

Autovanne, gros vent, l’air con plantée devant ma cuisinière avec mon moule dans les mains.

Un moule, une moule, quoi.

montagne de moules

Ne voulant pas jeter la préparation, je me mets donc en quête sur le net d’une recette de gâteau aux chocolat à cuire au micro-ondes (oui oui, sacrilège pâtissier, je sais, mais sacrilège moins pire que de jeter de la nourriture).

Voilà celle que j’ai sélectionnée sur marmiton.org :

Pour le gâteau :
– 125 g de chocolat
– 1/4 de sachet de levure chimique
– 100 g de sucre
– 50 g de farine
– 2 cuillères à soupe de crème fraîche
– 100 g de beurre
– 3 oeufs

Pour le glacage :
– 2 cuillères à soupe d’eau
– 60 g de chocolat
– 2 cuillères à soupe de crème fraîche
– 1 cuillère à soupe de sucre glace

Préparation :

Faire fondre le chocolat dans un grand bol 1 min sur puissance maxi. 

Ajouter le beurre en morceaux, et recuire 1 min ; bien mélanger à la sortie du four. 

Mélanger les oeufs et le sucre dans un saladier, ajouter le chocolat et le beurre, la farine, la levure puis la crème. 

Chemiser de papier sulfurisé le fond d’un moule rond (diamètre 22 cm) transparent aux ondes (type pyrex), et verser la préparation. 

Cuire 5 à 6 min à puissance maxi et vérifier la cuisson : la pointe du couteau doit ressortir sèche, même si la surface du gâteau vous paraît humide. 

Démouler et laisser refroidir sur une grille. 

Préparer le nappage quand le gâteau à légèrement refroidi : faire fondre le chocolat avec l’eau et le sucre glace 40 secondes sur puissance maxi. 

Lorsqu’il est fondu, bien mélanger et incorporer 2 cuillères de crème fraîche; napper le gâteau.

Rien de bien sorcier, tu en conviendras. Mais il a fallu que j’ajoute ma petite touche personnelle, bien entendu, pour faire de cette recette somme toute banale un plat exceptionnel !

Tu vois, là au-dessus, la partie concernant la cuisson, en gras, italique et souligné ?

Oui ?

Eh ben c’est facile.

Au lieu d’obéir bêtement à la recette et de laisser cuire le gâteau 6 mn comme indiqué, toi, tu estimes qu’il est pas assez cuit et tu le remets 2 fois 4 mn à puissance maxi.

Ah là, ça va nettement mieux, ça ressemble enfin à un gâteau et pas à une éponge !!!

Tu le démoules et le laisses refroidir comme c’est marqué, et le tour est joué !

C’est ce que j’ai fait.

Pendant le refroidissement, j’ai préparé ma salade de fruits frais et le glaçage au chocolat. Puis, le gâteau ayant un aspect tout plissé car ayant cuit dans un moule tapissé de papier sulfurisé, j’ai décidé d’en couper les bords afin d’obtenir un gâteau carré du plus bel effet.

Et c’est là que j’ai senti que quelque chose clochait.

Le gâteau était tellement dur que je n’arrivais pas à le couper !!!

Je n’avait pas fait un gâteau au chocolat, mais un bloc de granit.

J’avais fait kloug.

Toi aussi, tu veux faire kloug ?

Tu sais, le gâteau qui peut casser les pare-brise.

Celui qui peut allègrement remplacer les pavés si jamais demain il y a une révolution.

Et même que mon kloug, tellement il était compact, eh ben il pétait même pas !

Pour voir ce qu’il en était vraiment, j’ai réquisitionné Crapouillette Ière qui se levait de la sieste, encore toute endormie et vulnérable.

« Tu veux gouter le bon gâteau au chocolat de maman ??? »

Bien sûr, elle n’a pas pu résister… et elle en a même redemandé…

Kloug serait-il comestible ???

J’ai goûté aussi, et force était de constater que sous ses dehors peu avenant, il était bon (un peu comme moi, quoi…)

On aurait dit un gros sablé, un cookie aux 3 chocolats…

J’ai décidé de quand même l’emmener chez les copains, en ayant bien pris soin de camoufler la misère sous un beau glaçage au chocolat bien brillant, décoré avec des roses en pâte d’amande faites de mes petites mains et une pluie de petits coeurs en sucre, le tout en rose et blanc.

Résultat ?

1- On a vraiment bien rigolé quand je leur ai narré mon aventure en cuisine, donc ambiance au top ;

2- Ils ont tous insisté pour goûter kloug, par politesse, certes, mais surtout pour bien me vanner ;

3- Il ne restait plus de gâteau, et il y en a même qui en ont repris 2 fois !!!

Toi aussi, tout comme moi, tu veux avoir 10/10 à « Un dîner presque parfait » ?

Alors toi aussi, fais kloug !!!

PS: la prochaine fois, je te donne ma recette des doubitchoux 🙂

C’était ma participation aux mercredis gourmands d’Anne-Laure T. !

(clique sur l’image pour avoir de la vraie bonne gourmandise)

Advertisements

38 réflexions au sujet de « Toi aussi tu veux faire kloug ? »

  1. Oh, j’ai encore bien ri ce matin ! (Je n’essaierais pas la recette.)
    As-tu songé à en faire profiter le monsieur de l’épicerie, le vieux tayaut ? Je suis sûre qu’il serait ravi !

  2. MDR. En plus d’une participation à Un Diner Presque Parfait, tu mérites un partenariat avec Carglass avec un billet pareil. 😉

      • Je préfère tout de même que tu nous fasses gagner des trucs qui sentent bons pour se faire des papouilles plutôt qu’un pare-brise. Pour la bande son, y a peut être un truc qui pourrait coller au Kloug chez Marcel et son orchestre, qu’est ce que tu en penses ? C’est du lourd là.

  3. T’es pleine de ressources quand même (moi j’aurais jeté la préparation tu vois …). Moi je suis reine du kloug même sans micro-ondes …. en fait on vit kloug ici …. enfin tout le monde subit ma nullité en réalité!
    bizouilles!

    • Ah je peux pas jeter la bouffe… C’est maladif. Ou plutôt, « tout le monde n’a pas eu la chance d’être élevé par des (grands) parents communistes », quoi ! Et mets pas le pain à l’envers, ça veut dire que tu sais pas le gagner !
      N’empêche que ça m’a pétrit, quoi, ça m’a fait comme je suis. Et Crapouillette Ière subit les mêmes choses ^^
      Par contre, elle, je la force pas à finir son assiette. Mais je mets les restes dans une boite, et elle les finit le repas d’après !
      Pis sinon, pour ton kloug, essaie le mien, peut-être qu’il sera moins pire 😉

  4. Jusqu’au bout j’ai espéré que le Kloug ne serait pas mangeable. Il semble donc que je reste la seule capable de totalement foirer un gâteau au chocolat 😦
    Bon je suis contente pour toi 😛 Et tu m’as bien fait rire avec ton four j’avoue ^^

  5. AHAHAHA J’adore ! Merci, j’ai bien rigolé, et finalement bien salivé sur Kloug ! J’ai toujours rêvé de goûter Kloug. Alors merde ! Je vais faire la même dès que je recevrais des amis, et je t’en dirais des nouvelles.

    Hmmm c’est bizarre qu’il ne soit pas dans ton top 3 des purs beaux gosses 😉

  6. Et puis je n’ai pas de four depuis mon nouvel appartement … Je dois te dire que niveau conseil, je suis au point, j’ai une amie qui arrive à faire des pâtes et du riz dans une cafetière … OUAIS, je n’ai pas encore essayé Ahaha

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s