Sex, Rogue & rock’n’roll chap.17 [Fan fiction Harry Potter]

XVII – La transformation

Lyla et Severus restèrent quelques instants à se regarder en silence.

– Tu as une de ces têtes, mon pauvre chéri… Il faut vraiment que tu ailles à l’infirmerie, lui dit-elle alors d’un ton compatissant en lui dégageant le visage de mèches de cheveux collées par le sang séché.
– Oui, effectivement, confirma-t-il avec une grimace de douleur. Je me dépêche, lui dit-il en se dirigeant vers la sortie, après avoir récupéré sa baguette et avoir embrassé Miss Harrison.
– Je t’attends là.
– A moins que… commença Rogue en s’arrêtant. Je me rends compte que j’ai une faim de loup. Je ferais bien honneur au festin que tu as préparé…
– Pas de problème ! dit-elle joyeusement. Rendez-vous chez moi, alors !
– Je fais vite ! Oscula Jacere, dit-il d’une vois suave avant de sortir.

Rogue se dirigea à grands pas vers l’infirmerie. Le château résonnait d’éclats de voix joyeux, de rires et de chants. Les élèves, les professeurs et les fantômes célébraient la chute de lord Voldemort. Une vague de soulagement l’envahit alors. Il en avait fini avec l’espionnage, le double-jeu, les atrocités, la peur. Un avenir radieux avec Lyla s’ouvrait devant lui. Peut-être allait-il enfin être heureux. Il atteignit l’infirmerie sans avoir croisé quiconque, à sa grande satisfaction. A sa vue, Mme Pomfresh accourut vers lui au son de :

– Oh, professeur Rogue, mais que vous est-il donc arrivé ?
– Un petit accident sans importance…
– Sans importance ? Faites-moi voir… Nez cassé, et… cinq dents cassées ! Eh bien dites donc, vous n’y êtes pas allé de main morte ! Asseyez-vous ici, ordonna-t-elle. Il va falloir que je vous ressoude et vous redresse l’os du nez, puis que je vous fasse repousser les dents une à une. Arrêtez-moi dès que vos attributs auront retrouvé leur aspect pour que je stoppe le sortilège, le prévint-elle en lui tendant un miroir. Je vous préviens, ça va faire mal ! Vous êtes prêt ?
– Euh… oui… dit Rogue sans grande conviction.
– Nasus Corrigo, dit alors Mme Pomfresh en lui passant sa baguette sur l’arête nasale.

Une chaleur intense parcourut le nez de Rogue.

– Stop, dit-il au bout de quelques minutes de souffrance.
– Très bien, au tour des dents, maintenant. Serrez-les sans forcer… Voilà. Attention… Grandio Dentis !

Mme Pomfresh lança le sort cinq fois de suite, et à chaque fois, Rogue l’interrompait quand le résultat escompté était obtenu.

– Voilà, professeur Rogue ! Ne m’en veuillez pas si je ne vous garde pas en observation, mais je m’apprêtais à aller faire la fête quand vous êtes arrivé ! Au revoir ! lui lança-t-elle en le laissant seul au milieu de l’infirmerie, sans lui accorder un regard.

Rogue se regarda à nouveau dans le miroir. Le résultat était plutôt satisfaisant. Il restait à espérer que Lyla le trouve aussi.

Il fit un brin de toilette à l’infirmerie puis regagna les cachots. « Jungleland » lança-t-il afin d’entrer chez Miss Harrison. Il pénétra dans la pièce principale qui était baignée d’une douce lumière diffusée par la centaine de bougies disposées sur les meubles et sur le petit sapin de Noël gracieusement décoré, ou encore flottant dans les airs. Une table ronde était installée à côté de la cheminée où un bon feu crépitait. La vaisselle d’argent et les verres en cristal de Bohème étaient harmonieusement disposés sur une nappe de lin blanc brodée de fil d’or parsemée de pétales de roses rouges, et Mozart les honorait de sa musicale présence. La soirée s’annonçait parfaite. Lyla vint alors l’accueillir à la porte.

– Alors, ça va mieux ? Mais, qu’est-ce… bredouilla-t-elle en fronçant les sourcils pendant qu’elle examinait le visage de Severus.
– Ça te plait ? demanda-t-il timidement.
– Ça alors ! Ton nez, il est tout droit ! s’exclama-t-elle. Et… fais voir tes dents ?

Rogue la gratifia d’un large sourire, qui découvrit des dents toujours un peu jaunâtres, mais désormais régulières et égales.

– En fait, il avait raison, Black… dit-elle sérieusement.
– Comment ? dit Rogue, méfiant.
– Il t’a bien arrangé le portrait, dit-elle en le taquinant. Je te trouvais déjà très sexy avant, mais alors maintenant… whâ… murmura-t-elle en l’enlaçant lascivement. Il va falloir que je me méfie… McGonagall et la fille qui était avec Black et Lupin te regardaient déjà différemment, tout à l’heure. Et ça ne m’étonnerait pas que les gamines de septième année te tournent autour rapidement…
– Crois-moi, tu n’as aucun souci à te faire, lui dit-il d’une voix profonde avant de l’embrasser langoureusement. Si tu savais comme je suis bien… reprit-il ensuite. Voldemort n’est plus qu’un souvenir, j’en ai fini avec toutes ces horreurs, je me suis enfin racheté, et je t’aime… Je n’aurais jamais pu imaginer être aussi heureux un jour…
– Et tu n’as pas encore goûté ma cuisine ! dédramatisa Lyla en l’entraînant vers la cheminée.

Ils s’attablèrent alors, et dégustèrent le délicieux repas mitonné par Miss Harrison. Ils laissèrent les fraises et le Champagne faire leur effet, et finirent enfin ce qu’ils avaient commencé en début de soirée, célébrant à leur manière ce moment historique.

Fanart de Yana Goya sur FanPop

_________________________________

Hin hin hin…

Et c’est pas encore fini…

Advertisements

18 réflexions au sujet de « Sex, Rogue & rock’n’roll chap.17 [Fan fiction Harry Potter] »

  1. Tu sais quoi, quand j’etais une GRAAANNNDEEE ARCHI ACCRO fan de Harry Potter j’adorais les fanfictions (dont les liaisons dangeureuses avec Hermione et Drago)
    Bref il va falloirq ue je commence au premier chapitre pour tout suivre 🙂 mais deja felicitations pour ton ecriture ❤

    bisous
    Anne

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s