Endives au poulet sauce moutarde (ou Endives Ouarhol)

Dans la famille de la Mare (oui, nous sommes des batraciens de noble extraction) nous avons un papa à l’ADN de doryphore (amis lyonnais, bien le bonjour) très difficile et essentiellement patativore, une Crapouillette qui mange comme un têtard neurasthénique, et une maman sans estomac.

Avec tout ça, composer un menu équilibré convenant à tous relève parfois du défi insurmontable. Alors quand tu trouves un aliment aimé et digéré par tous, eh ben tu t’y tiens, et t’essaies de l’accommoder à toutes les sauces. Sauf que y’a des aliments qui ne se laissent pas facilement apprivoiser cuisiner.

Genre : l’endive.

A part au jambon, en salade mais ils aiment pas, ou braisées avec un R mais ils aiment pas, ben voilà, quoi.

Alors quand j’ai trouvé cette recette-là chais plus où (donc si tu te reconnais, confrère/connesoeur consoeur de blog, n’hésite pas à te manifester), j’ai crié « Hosanna ni dieu ni maître, nous voilà un peu le cul sorti des ronces ».

Et du coup, c’est une valeur sure que je ressors régulièrement chaque hiver.

Alors pour régaler ta tribu avec ces endives au poulet sauce moutarde, il te faudra (pour 3-4 personnes) :

  • 1 kg d’endives (4 grosses ou 6 petites, à peu près)
  • 2 escalopes de poulet
  • des champignons de Paris frais ou en boite (une de 200g suffit)
  • 1 pot de crème de 20cl (allégée ou blindée en mg, c’est toi qui voit)
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • Sel, poivre
  • Comté

Tout d’abord, tu prépares tes endives. Tu coupes le pied, tu les coupes en deux dans le sens de la longueur et tu te la joues méchante reine de Blanche-Neige en leur arrachant le coeur pour pas qu’elles soient amères.

Tu les laves (les endives, pas les coeurs), et tu les fais cuire dans une grande poêle en les ayant salées jusqu’à ce qu’elles soient molles et qu’elles aient fait les eaux.

Rendu leur eau, pardon, ce ne sont pas des endives enceintes.

Pendant ce temps, tu prépares tes champignons s’ils sont frais, ou alors tu ouvres la boite, tu les rinces et tu les égouttes (si c’est des champignons pas de Paris mais du Pays des Merveilles, c’est toi qui vois).

Suis le lien en cliquant sur la photo, tu vas tomber sur un site génial !!!

Tu découpes les escalopes de poulet en dés, et tu fais cuire la viande et les champipis à la poêle avec un bout de beurre. Si tes champis sont frais, tu laisses cuire jusqu’à ce qu’ils aient rendu leur eau eux aussi, et si c’est des en boîtes, tu les mets à la fin de la cuisson du poulet.

Vou saffez du à l'ail ?

Pendant que ça cuit, tu mélanges une cuillère à soupe de moutarde à la crème, avec sel et poivre et tu touilles touilles touilles.

Puis tu dresses le tout : endives, poulet et champignons, tu nappes de crème, et tu recouvres de Comté râpé (c’est aussi très bon avec du fromage à raclette, genre pour le finir quand il t’en reste 4 tranches après une soirée)

Tu fais cuire le bazar au four 10-15 mn à 200°c, et voilà !

endives

Bien doré...

Aboule le blé !

(en général, je sers les endives ouarhol avec des patates vapeur ou du blé)

Pis t’sais quoi ?

Aujourd’hui, on est le 1er lundi du mois, alors c’est MMM, à savoir le Monday Music Miam chez ma blogpote cordon-bleu Chris35 de Cuisine de tous les jours !

Alors en plus de mes endives au poulet sauce moutarde, je t’ai mitonné la bande-son qui va avec !

A savoir :

  • « Endive Ouarhol » -oups…- « Andy warhol » de David Bowie
  • « White Rabbit » des Jefferson Airplane parce que ça parle de champignons, et pas de Paris mais du Pays des Merveilles…
  • une cuillère à café de crème avec « Spoonful » de Cream
  • et « Mean Mister Mustard » des Beatles parce que c’est le Colonel Moutarde dans la cuisine (de tous les jours) !!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

25 réflexions au sujet de « Endives au poulet sauce moutarde (ou Endives Ouarhol) »

  1. Rhooo, du chicons-chicken !!! Trop forte ta recette et j’adore ton titre. Tu sais déjà ce que je pense de ton choix musical : ♥
    Merci Crapaude pour cette chouette participation toute en couleur. Plein de bises.

  2. Ping : » MMM n°8 : le récap Cuisine de tous les jours

  3. J’vais pas baver longtemps, m’reste plus beaucoup de salive après la dégustation de cette recette gastro-artistico-fééro-cinémato-musicale!!!
    Je sors de table repue de mots et de sourires!
    Merci à la cuisinière!!!

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s