Leçon de choses #9 : de la conscience de sa condition

L’autre soir, on jouait sur le canapé avec Crapouillette.

Chatouilli-chatouilla sous les bras, la grosse bêbête qui monte et qui mord les oreilles, les mains de sorcières qui griffent le dos, à dada sur mon bidet tout en disant des mots qui tremblent… enfin bref, toute la panoplie pour faire rire un gosse aux éclats.

Et pour rire, elle riait, la coquine, à en perdre la respiration !

Après avoir repris son souffle et ses esprits, la voilà qui me dit après un grand soupir de contentement :

« Aaaaaahhhhhhh… C’est trop bien d’être un enfant… »

(c’était la dose annuelle de gnangnantitude dans la Mare)

10 réflexions au sujet de « Leçon de choses #9 : de la conscience de sa condition »

  1. hier soir, on s’est payé un fou rire chez ma mère grâce à la vilaine
    concours de grimaces, j’en avais les larmes aux yeux et mal au bide à force de rire
    vidéo à venir ^^

  2. C’est TROP mignon, et elle a bien raison la Crapouillette ! Et puis, elle en a de la chance, mine de rien, d’avoir une telle maman!!
    Gros bisous!

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s