Les follasses en vadrouille

Le week-end dernier, j’ai rencontré des follasses.

Pas par hasard à l’orée d’un bois non plus, hein, tout ceci était prémédité ! La blogosphère, c’est cool, car tu rencontres plein de gens cools (genre toi, ô Lecteurtrice) (lêche-lêche), mais ce qui est moins cool (quoi, je fais des répétions ? M’en fous, chuis pas à l’école, là…) c’est que ces gens cools sont souvent éparpillés aux quatre coins de l’Hexagone (merci Maurice Druon Ministre de la Culture pour cette leçon de géométrie intégrée). Alors pour se rencontrer en vrai, c’est chaud. Sauf lorsqu’une bonne âme pétrie de gentillesse – j’ai nommé Thalie – t’invite à sa maison cise  à l’épicentre du triangle équilatéral à phalange gauche désinhibée formé par nos foyers respectifs.

Bon, pour de vrai, on s’est imposé comme la pause Kit-Kat, et vu les menaces qu’on lui a faites (avec des mots comme Javel, rondelle et yaourt périmé dedans), elle a pas eu d’autre choix que de nous accepter (et j’exagère à peine).

Je t’épargnerai les détails et surtout les « Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » stridents rachelgreeniens qui sont sortis de nos gosiers quand on s’est vues, mais sache qu’à cette petite sauterie, y’avait Marjie à la douceur éthérée, Alexia Yaya toute en réserve et en timidité (d’ailleurs, elles sont tellement délicates – pas que les autres soient des rustres à la grâce de poissonière non plus, hein ! Quoique… Bref, elles sont tellement délicates, disais-je, que plusieurs fois, j’ai eu l’impression que je les effrayais avec mes âneries !) et aussi Isa/Adrenaline, la grâce botticellienne incarnée avec ses cheveux aux burnes (auburns, même), Bernadette que je connaissais déjà mais toujours aussi impressionnante dans son remake de Jurassic Class (la classe jurassienne, quoi), Annabelle, l’exhubérance poubellienne par excellence, et enfin notre super hôtesse (♫ Toute ma vie, j’ai rêvé d’être une hôtesse…♫): Thalie à la gentillesse et à la générosité exacerbées.

Et parmi ce bataillon d’amazones en goguette, Franck Zouzou pète (Zhu Zhu Pet ?) (ah non zouzou tout court), le mâle à Thalie (même s’il était en tenue de soubrette et qu’il a joué du plumeau et du fouet tout le week-end) (plumeau, fouet… j’te vois venir, là, non non, rien de graveleux là-dessous, on l’a juste mis au ménage et à la cuisine…)

Je te passerai les détails de la remise des cadeaux (ooohhh…), de l’apéro (aaahhh !!!) et de la bouffe (haaannn…) pour me concentrer sur la partie qui a suivi, à savoir le karaoké.

Les pauvres… Quand l’idée a été lancée, je n’ai rien dit, mais s’ils avaient su… C’est que les voilà tous marqués à vie, désormais…

Que je t’explique…

Au karaoké, il n’y avait quasiment que des chansons françaises. En même temps, ça se comprend, on est en France… Cela dit, en chanson française, à part Brassens, Brel et Renaud, je n’y connais rien. Cela dit, si je suis nulle en chanson française, je suis experte ès conneries ! J’ai donc choisi d’interpéter « La Bonne du Curé » d’Annie Cordy.

Tout d’abord, voici l’original !

m

Et maintenant, mon interprétation !!!

(promis, pour la prochaine fois, je répète la chorégraphie)

T’y as pas cru, quand même ?

Nan parce que cette vidéo, elle existe, mais elle est censurée.

Oui, car on peut voir des morceaux de mon corps de bombasse aux pastèques et aux cuisses de grenouille dénudé sous ma mini-jupette et mon corsage à trous-trous. J’ai bien essayé de dépouiller Franck de son costume de soubrette pour parfaire la démonstration, mais il est costaud, le bougre, et d’une dangerosité incalculable avec un plumeau dans les mains (parfois, il parle de le planter je n’sais où, j’ai pas tout suivi…)

Mais ce que tu ne sais pas encore mais que mes compagnons d’infortune du week-end (oui, d’infortune car j’ai oublié de te dire que j’avais amené ma bonne amie Cacarella avec moi) ont vite pu remarquer, c’est qu’au-delà de mon corps de bombasse, j’ai une voix tout autant remarquable, qui se situe à mi-chemin de celle d’Annie Cordy dans « La Bonne du Curé », justement, et celle des paysans de Kaamelott.

Exemple :

m

Mais ma spécialité d’accent à moi, c’est de mettre des accents (justement) circonflexes sur tous les « a » et les « o » qui trainent.

Genre, « Quand j’vais à la plage, j’aime bien jouer avec la gamine, ch’fais des pâââtés et des châââtôôôx d’sâââble. Pis des fois, j’vais m’bêêêgner, nager un peu, quouoi… Pis quand on rintre à la maison, on mange des pâââtes, dans les assiettes avec des rôôôses jôôônes dessinées d’ssus, tu vouois ? »

Ca câsse le mythe, hein ? Si tu savais comme j’dois m’faire violence pour bien écrire ici…

Mais sinon, à part ça, tu t’en doutes, comme dans toutes les réunions de filles, y’a toujours des jalousies, des garceries… Genre t’sais quoi ? Annabelle m’a piqué mon mec.

Je te jure.

On était bien tranquille au soleil et tout, il était torse nu, abdos bandés au vent (rien à voir avec ma cacarella, hein, le vent), son corps divin de cycliste affuté tout bronzé… Il conduisait son hélicoptère au milieu d’un tunnel rempli de Pokemons qui se battaient, et là, paf ! Annabelle me l’a piqué, dis donc.

« Mais qu’a-t-elle de plus que moi, hein ? », me suis-je entendu vagir.

« Elle, elle est grande… » me suis-je entendu me répondre à moi-même en mon for intérieur.

Quoi, c’est bizarre comme histoire ? Meuh non, pourtant, c’est tout à fait banal comme rêve (ah oui, j’avais omis de te le préciser, ça) Rêve que j’ai réussi à échaffauder durant les quelques 2 heures de sommeil que j’ai réussi à grappiller à ma gastro récalcitrante (amis d’la poésie, bonsouâr…) et à cette soirée de folie !!!

Car, sans déconner cette fois (ben oui, mais ch’peux point m’in impééécher !), cela faisait longtemps que j’avais pas fait une bringue pareille !!! J’ai vraiment passé un excellent week-end, sans putasseries aucune malgré ce que je tente vainement de te faire croire dans mes conneries ! A part mon accent du terrrrouââârrr et mon interprétation dantesque de « La Bonne du Curé », y’a pas grand’chose de vrai, là dedans, excepté la gentillesse et la bonté de toutes ces blogpotes.

Alors, je vais juste conclure par LE mot de la fin :

Merci !!!

Y’a du concours de compèt’ !!!

Coucou Lecteurtrices !

Ca roule ?

Bon, toi, là, au fond à gauche, je suis sure que c’est toi qui m’a piquée mon inspiration. Alors t’es prié(e) de me la rendre, steplait, car elle me manque. Quant à ma Muse, cette salope, elle s’est barrée chais pas où gaudrioler avec un mentor quelconque, et elle aussi est priée de revenir, tudieu !!!

Donc en attendant le retour de ces ingrates, je fais des concours. Bah oui, hein, faut ben se consoler et s’occuper !

m

Et donc, grâce aux blogpotesses beautystas, je suis tombée sur le blogniversaire de Julie World of Beauty, qui fête ses 2 ans en grandes pompes !!!

Mais regarde tout ça !!!

– Un Lot Elisabeth Arden comprenant une Pure Finish Poudre Bronzante, un Pure Finish Illuminateur de Teint & un High Sine Brillant à Lèvres Intense « Shimmering Pink » : clic 1 !

– Un Lot de chez Univeda comprenant un Fond de Teint Poudre Lily Lolo & un Vernis Butter London : clic 2 !

– Trois Lots Bourjois comprenant une Base Lissante Incolore Flower Perfection, une Palette Lèvres Colorissimo, un Mascara Volume Glamour & un Crayon Contour Clubbing Waterproof : clic 3 !

– Cinq Lots Revlon comprenant un Lip Butter & un Vernis à Ongles Parfumés : clic 4 !

Et si ça se trouve, c’est pas fini…

Non, ne me remercie pas, mais cours remercier Julie !!!

Bonne fin de journée, Lecteurtrice !

(et merci, Julie !!!)

T’sais quoi ?

Eh ben en ce moment, y’a un concours de folie sur le blog « Le Rose aux Joues« , tenu par l’adorable Charlotte, qui fête de manière assez grandiose ses 2000 abonnés Hellocoton.

(oui oui, t’as bien lu, y’a pas de zéro en trop)

Avec pas moins de 11 produits à gagner pour la chanceuse !!!

Par ailleurs, ce blog, je l’aime bien, car il est tout doux, et très complet.

En plus de ça, même si elle a tout plein d’abonnés, Charlotte n’a pas la grosse tête pour un rond, et est toujours pleine d’attentions délicates lorsque tu participes à un concours chez elle, que tu gagnes (comme l’huile Lierac) ou que tu perdes (comme le concours bannière) !

Alors, zou, cours z’y vite !!!

PS : merci Charlotte !!!

La fée Bordéedenouilles

Je te jure, j’ai toujours cru qu’elle m’avait snobée depuis ma naissance, celle-là…

Mais alors depuis que je suis sur la blogo, elle s’est enfin penchée sur moi à défaut de s’être penchée sur mon berceau une volée d’années auparavant.

Bon, certes, je m’en donne la peine, je participe à une chiée de concours, mais comme dirait Coluche « Tant que je gagne, je joue » !

Parce que c’est pas une légende, on gagne aux concours organisés par les blogpotes !!! (après, on me parle stratégie publicitaire, marketing, sponso etc, m’en fous, je préfère voir le côté Bisounours des choses et me dire que ce sont des gens gentils qui me font des cadeaux)

Je te jure qu’on gagne !!! Tu veux des preuves ? Ben mate ce que j’ai reçu ces derniers temps :

– un coffret découverte Weleda chez Maman Bobo;

– un bon d’achat dans la boutique de Cabotine/Kaths Eyes/Kathy Lecocq, où je me suis payée ça :

Collier "Grenouille" (ben oui...)

Bague "Parade"

– des cosmétiques suisses (vernis Mavala, savon Weleda…) chez 10tubes;

– des produits Lush pour le bain chez Plum Blossom;

– un agenda Bertabulle chez Ma Petite Valisette;

– un sac-à-dos Zanzibook chez Nipette pour Crapouillette Ière;

– le livre « Le loup qui cherchait une amoureuse » (oui oui, pour Crapouillette Ière, moi, je l’ai déjà vu, le loup…) (très sympa comme livre, d’ailleurs) chez Top Produits Bébé (et ce n’est pas que pour les bébés);

– un sticker mural de hibou pour redécorer la chambre de Crapouillette Ière à l’occasion de sa prochaine entrée en CP (déjà…) chez Lucky Sophie ; et du coup une merveilleuse rencontre avec Adam Stevenson, le créateur du sticker en question, qui me laisse des comms hyper poétiques sur mon blog… Clique sur son nom pour découvrir son merveilleux univers, et sur le hibou pour découvrir sa boutique ;

– une marinière 3 Pommes pour Crapouillette Ière (oui, encore !) chez Eureka ;

… et encore d’autres trucs qui vont arriver prochainement, auxquels je consacrerai un autre article ! (de même, certains gains ont fait l’objet d’articles à part déjà parus)

Je t’invite bien entendu à cliquer sur les divers liens et photos pour découvrir les blogs ou boutiques de « mes bienfaiteurs » !

En tous cas, je n’ai qu’un mot à dire à toutes ces belles personnes qui nous offrent tant de belles choses qui permettent d’enjoliver le quotidien :

Source: paper-source.com via Whitney on Pinterest

Oui, bon y’a plusieurs mots, mais on va pas chipoter, quand même !

Le Graal mascaraïen

Il y a désormais fort longtemps, je me suis mise en quête du mascara parfait pour mes cils, naturellement longs et recourbés, mais implantés selon une ligne assez irrégulière, notamment sur l’oeil droit. En effet, ma frange de cils a gardé les séquelles d’un accident de chaise de quand j’étais gosse.

Que je te raconte…

Te souviens-tu des années 70, ces années où on n’avait pas peur de tout ? Ou les adultes buvaient l’apéro en fumant des clopes sans se poser de questions, où on laissait les gosses gambader presque librement, chaussés de sabots larzacquiens ?

Car voilà l’objet du délit.

Les sabots.

Genre... (sabots en vente sur Etsy. Bernadette, si tu me lis...)

J’avais alors 5-6 ans, et jouait gaiement, drapée dans ma robe de belle des champs, avec ma cousine, tandis que mes parents buvaient l’apéro avec les siens, dans leur belle cuisine en formica marron et orange flambant neuve. Un moment, je voulus dire quelque chose de forcément supra méga hyper important à mon père, qui, comme d’habitude, ne voulut pas interrompre sa discussion d’adulte pour daigner m’écouter (j’te jure…). Je me postai alors derrière sa chaise en tubes métallique et skaï orangé, empoignant les montant du dossier de mes petites mains potelées, et sautillant derrière en secouant l’ensemble pour me faire remarquer (je secoue toujours des choses de mes mains potelées, aujourd’hui, mais ce n’est pas pour me faire remarquer de la même manière…)

Et ce qui devait arriver arriva :

1- Je me fis engueuler ;

2- En bonne bourrique que j’étais et que je suis toujours, j’insistai, sautillant de plus belle ;

3- Mon sabot de bois ripa, ma cheville se torda, je m’affaissa et je tomba l’oeil le premier sur la pique pointue du montant de la chaise.

Genre... (sérieux, tu t'en souviens ? Georgette, si tu me lis...)

Et je pleura beaucoup, car je saigna beaucoup car bobo, quoi…

Mais heureusement, le docteur « maison » constata vite que l’oeil en lui-même n’était pas touché, et qu’en fait, ça m’avait juste écorché le bord de la paupière, de bas en haut.

D’où mes stigmates actuels, à savoir un joli trou de 3 mm dans ma frange de cils.

Et c’est pas joli, car je ne suis déjà pas très symétrique.

J’ai donc longtemps cherché un mascara volumateur, qui saurait garnir mes cils, tout en les séparant bien pour faire illusion, un peu comme j’ébourriffe mes cheveux.

Et dans cette longue quéquête, j’ai ENFIN trouvé le Graal (call me Indiana Crapaude), grâce à Under the Rainbow chez qui j’ai gagné ça :

Le Graal...

Il est merveilleux. Je te promets. Avec sa bonne quantité de petits picots tout fins en silicone, il fait une frange de cils bien dense, très régulière car les cils sont bien séparés, pas de paquets ni rien… L’application est très facile, en plus.

Par contre, il ne recourbe pas trop les cils, mais ça me va bien justement, j’aime bien avoir les cils « raides et droits » (j’aime ce qui est raide et droit. La justice, par exemple, les militaires au garde-à-vous… Mais je m’égare.)

Bref, voilà, quoi, ma quête de l’absolu ricilien est terminée !!!

Encore un grand merci, Under the Rainbow !

J’ai craqué…

Vraiment, là…

Je ne le fais pas souvent, mais là…

Mais quoi ?

Ben relayer un concours sur mon blog.

Mais celui-ci est tellement beau, tellement généreux, car personnalisé, que j’ai cédé.

Mais quel concours est-ce donc, hein ?

Eh bien celui organisé par Céleste, alias Jacuzzi Bubbles sur son blog « Et Soudain… ».

Et je trouve franchement son blog magnifique, ambiance boudoir, aspect délicat et poudré aux teintes délicieusement surannées… Gros coup de coeur, quoi !

Donc, si comme moi, tu veux tenter de gagner une Jacuzzibubbles box, cours vite chez elle en cliquant sur son image ci-dessous !

Je me suis fait croquer…

Par par Monlolo, non non, je suis certes appétissante, même sans Chantilly (avec aussi, remarque), mais ce n’est pas de ce croquage-là dont je vais te causer.

StrangeGX2w

Je me suis fait croquer par Thorgard.

« Han, l’autre, elle s’est tapé un suédois Ryangosslinglike tropàlamodenecemoment !!! »

Ben non, même pas. T’façons, j’aime pas les blonds.

Non non, Thorgard, déjà, c’est une femme. Certes, ça n’empêche rien, mais je te dis depuis le début que ce n’est pas de ce genre de croquage qu’il s’agit !!!

Thorgard, c’est la dessinatrice du « Blog BD insipide » qui est loin d’être insipide, mais plutôt drôle et trashy, et qui officie pour le webzine So Busy Girls auquel je collabore aussi (peu en ce moment, car je bosse un article de geekette qui demande du temps !) J’adore ses BD irrévérencieuses, et ses dessins se voulant caricaturaux mais qui en fait reflètent bien la réalité des choses, et notamment de la condition féminine poilue en hiver.

Mais Thorgard, ce n’est pas « que » ça !

C’est aussi une illustratrice au style bien différent de celui de ses BD, au cachet délicieusement rétro, un peu Art Nouveau, je trouve, mais pas seulement. Elle a plusieurs cordes à son arc ! On peut la trouver sur Ultra-book, et aussi sur deviantART.

Valhalla Rising

Mon illustration préférée...

Et un jour, dans un comm’ sous un article pour So Busy Girl, je lui ai demandé si elle pouvait me dessiner (elle avait gentiment invité ses lecteurs à le faire). Cette demande m’était un peu sortie de la tête, j’avoue, jusqu’à ce que je reçoive un mail samedi matin, avec « ça » dedans !!!

moi

Rhâ lovely !!!

Comme elle m’a bien croquée !!!

C’est tout moi, ça !!!

Quand je vous disais qu’elle était talentueuse, ben vous voyez !

Faut dire que la taupe modèle magnifie et sublime immédiatement le sujet (no comment…).

N’empêche.

Elle a su saisir mon moi sans jamais m’avoir vue ! De plus, elle a réalisé ce portrait de bric et de broc, à partir des rares photos de moi que j’ai pu poster ! Elle est trop forte, hein…

Je t’invite vivement à aller voir son travail grâce aux liens ci-dessus, et sache qu’elle est aussi sur Hellocoton et Facebook !

Encore un grand MERCI, Thorgard !!!

Quand je me prends pour Pénélope Garcia

Tu ne connais pas Pénélope Garcia ?

Le dernier fantasme en date de Monlolo ?

Le fantasme de plein de mecs même s’ils n’avoueront jamais que c’est vrai même sous la torture car elle doit tailler un bon 46 (et le 100F qui va avec, pour tâter et têter des tétons à tâtons) ?

Le fantasme de plein de nanas genre moi qui voudraient pouvoir oser se fringuer comme elle ?

Le fantasme absolu des geekettes ?

Que je te présente…

Pénélope Garcia

Pénélope Garcia, c’est un personnage de l’excellente série TV US « Esprits criminels » jouée par Kirsten Vangsness. Elle est experte informatique au FBI, au département des sciences du comportement de Quantico, dans une unité qui regroupe des profileurs de céréales serial killers.

Plus qu’une geekette, c’est une hackeuse, au style haut en couleurs !!!

Alors à défaut d’oser le total look Pénélope Garcia, je me suis concentrée sur… mes mains ! (non, pas mes nibards, franchement, pfff…) (mais j’aurais pu, j’avoue) (et certains soirs, dans l’intimité de mon foyer… mais c’est une autre histoire)

Attassion…

Tadam !!!

Bagues La Biscotte Biscornue

En fait, tout ceci n’est qu’un prétexte pour te présenter trois bagues d’une créatrice de bijoux que j’adore : La Biscotte Biscornue.

A la main gauche, je porte 2 bagues cabochon à 5€ pièce, dont la bague « estomac » sur mon index, joli clin d’oeil à l’état de mon intérieur ventresque (la collection ici, sur le blog de La Biscotte Biscornue).

Et à la main droite, je porte la bague… « Arsinoe » !!! Je te jure, c’est moi qui l’ait inspirée, je suis trop fière !!! Va voir pour connaître la petite histoire…

Franchement, je suis ravie de mes achats. Tellement ravie que j’ai passé commande à ma Biscotte préférée pour un petit quelque chose sur-mesure…

Mais ceci fera l’objet d’un prochain article !!!

En attendant, je t’invite à aller visiter La Biscotte Biscornue:

– sur son blog

– dans sa boutique Dawanda ou alittlemarket;

– sur Hellocoton

Alors, séduit(e) ?

Tu connais les MNA ?

Non ?

Les MNA.

Les Mères Noël Anonymes.

Il s’agit de blogueuses qui offrent des cadeaux comme ça, et pas qu’à Noël mais toute l’année, et même si on n’est pas toujours sage, ce qui semble être mon cas, moi, la vilaine crapaude qui ne se « connait pas elle-même » et qui n’a pas l’esprit de Noël si on en croit la dame méchante et dérangée (euphémisme s’il en est) aux chats pailletés.

Mais bref.

Je laisse ma rancœur (pourtant bien placée) de côté, et m’en vais de ce pas remercier grandement toutes celles qui m’ont fait gagner sur le blogosphère ces derniers temps.

Givememoor et son blog beauté hyper documenté, où j’ai gagné le sérum Liftactiv 10 de Vichy.

Ce sérum anti-âge promet une peau lissée au toucher velours en 10 mn, et -27% de rides en moins en 1 mois. Personnellement, je n’ai pas de rides, donc j’ai pas vu d’effet de ce côté-là. Pour l’effet lift instantané et la peau de pêche, pas terrible comparé à l’Idealist d’Estée Lauder qui te photoshope instantanément.

Il n’est pas trop adapté à ma peau mixte, car il tranforme ma zone T en boule à facettes. Par contre, il est génial sur mes joues sèches, qu’il nourrit et repulpe. Pas de problème de picotement ou de rougeurs, même sur le contour des yeux.

Son odeur d’agrumes est très fraiche et sa texture très agréable.

Silana qui nous fait vibrer d’ Un Battement de Sil, où j’ai gagné une gamme complète Planters pour les cheveux bouclés de ma Crapouillette.

IMG_2181

Par contre, je n’ai pas encore eu l’occasion d’utiliser ces produits, désirant écouler les stocks. Je ferai une petite revue dès que.

Jade from Paris où j’ai gagné l’eau de toilette Ambre Fleuri de chez Durance.

Je ne l’ai pas encore reçue à ce jour, mais Jade m’avait prévenue que ce serait long, Durance ayant pas mal de boulot en cette période de fêtes.

PsychoSexy dont j’adore la pouffylosophie, chez qui j’ai gagné tout ça !!!

IMG_2187

4 vernis, un palette de fards à paupières, une base, des lingettes démaquillantes, des échantillons Edenens et deux trucs qui m’ont interloquée:

– 1 flacon avec un produit bleu dedans qui sentait la menthe, et où c’était marqué “Ne pas utiliser comme dissolvant”

– 4 plaquettes jaunes avec des cristaux dessus, qui ressemblaient à des bonbons acidulés.

Dans le doute, j’ai préféré demander à PsychoSexy ce que c’était: produit révolutionnaire top secret et plaquettes genre perles de bains, ou gel douche comme indiqué lors du concours et bonbons ? J’ai bien eu l’air conne quand elle m’a confirmé que c’était la 2ème option ! Mais que pour le gel douche Lush, elle l’avait transvasé dans un petit flacon vide ! Sympa, comme expérience ! Les bonbecs ont pas fait long feu, Crapouillette me tanne depuis pour que je lui mette le vernis à grosses paillettes, les vernis fuchsia et doré sont très beaux, et bientôt j’essaie le reste !

Panthère de Somalie, une de mes créatrices de bijoux préférée, chez qui j’ai gagné un bon d’achat de 30€ à dépenser dans sa boutique !

Voilà mon choix (poils au bras) : le bracelet Theodora

IMG_8884

Sérieux, ses créations sont vraiment magnifiques, délicates et roots à la fois, avec des matériaux semi-précieux… J’adore…

Mademoiselle Futile chez qui j’ai gagné… attassion je vais faire des jalouses… l’Eau de Minuit Noir Couture de Lolita Lempicka !!!

Tout comme l’Ambre Fleuri Durance, pas encore reçue (je te dis pas comme j’attends…)

Virginie B, la plus “multiblog “, chez qui j’ai eu la joie de gagner le starter pack Skylanders pour Crapouillette Ière !!!

Par contre, le colis est arrivé après Noël, donc va falloir ruser, genre le planquer sous le sac à sapin en faisant semblant “que le Père Noël l’a planqué là et qu’on l’a pas vu” quand on va défaire le sapin !!! Puis je crois que Môman va autant s’éclater à jouer à ce jeu que Fifille, dans l’histoire…

Les Filles Electriques, blog à deux mains éminemment sympathique et diversifié, où j’ai gagné l’Agenda 2012 des Soirées et Week-ends !

Par contre, étant assez casanière et mère de famille (comprendre vieille) (bouh hou hou En pleurs ), je l’ai reconverti en agenda de blog, où je planifie la publication de mes articles perso et ceux de So Busy Girls (le webzine auquel je participe), et où je note aussi les concours que je fais (et ça marche, la preuve !)

Eureka, chez qui C’est Tabou (tu penses bien que non !), chez qui j’ai gagné très récemment un portefeuille écolobeaubio de chez l’Arbre à Bulle (clique sur l’image)..

Mais la liste ne serait pas complète sans la solaire Arwen, qui m’a très gentiment envoyé un rouge à lèvre mat dont j’avais « besoin » et dont elle ne se servait pas.

Alors, à toutes ces Mères Noël qui ne sont désormais plus anonymes, à ces personnes très généreuses, je tiens à dire un grand merci du fond du coeur pour toutes ces belles choses et les instants de plaisir qui vont avec (chuis pas douée pour les belles paroles, mon créneau c’est plutôt les âneries… vous noterez que j’ai fait des efforts, là !)

Thank You! White Chocolate Feast for Kids May 04, 20101-13

stevendepolo sur Flickr

Rencontrer une blogueuse pour de vrai

Alors, tout de suite, oui, si tu habites Paris, Lyon ou une autre mégalopole polluée, tu te demandes ce qu’il y a d’exceptionnel à ça. Et encore plus si tu habites le Sud-Ouest, ou mieux: Bordeaux.

Bordeaux, c’est la Mecque des blogueuses. Je me suis laissée dire que dans un coin tenu secret, par les nuits de veilles de soldes flottants, d’étranges créatures avec des peintures de guerre OPI façon indiens Hopis se réunissaient, et, tout en brandissant le dernier exemplaire de Paulette, dansaient autour d’une pierre noire en forme d’unité centrale, gravée de runes dans une langue étrange: flux RSS, taux de rebond, swap, swatch, giveaway…

Mais par chez moi, point de ça. Je ne peux pas te dire exactement où je vis, car je suis dans le programme de protection des témoins du FBI (Female Body Inspector©Friends). Quand j’habitais à Brooklyn, j’ai eu des petits problèmes avec Johnny Spaghetti et Tony Macaroni. Mais je n’ai pas le droit d’en parler, y’a pas encore prescription. Tout ce que je peux te dire, c’est que leur proctologue s’est montré rassurant.

Sache tout de même que je vis en Portenawak Republic, à Troudeballetaoune.

Une contrée riante et verdoyante où la densité de population est inférieure à 1 habitant pour 12000 km².

Où à 11 ans, tous les gosses ont déjà tué un ours à mains nues et bouffé ses balloches sans les faire cuire avant.

Où quand tu sors de chez toi, il faut quand même faire gaffe à pas te faire attaquer par un loup.

Bon, OK, je déconne, n’empêche que pour de vrai, vers chez moi, y’a des lynx dans les bois, et que même j’ai failli y voir le loup, dans les bois. Vouivoui, un vrai avec des poils, qui ne mange que de la viande, qui sent fort et qui a une grande queue.

Oui, bon, je te vois venir avec ton esprit dépravé… « Elle a vu le loup, hin hin hin… » *rire et regard lubriques*


Bon, depuis, j’admets, je l’ai vu, le loup, dans les bois, un vrai avec des poils, qui ne mange que de la viande, qui sent fort et qui a une grande queue… Et même qu’il s’appelle Monlolo, mais là n’est pas la question.

Je t’entretenais du fait qu’il est donc plus difficile dans ces conditions extrêmes de rencontrer pour de vrai une autre blogueuse avec laquelle tu t’entendes bien que si tu habites Bordeaux. Mais c’est faisable ! La preuve avec mon programme en 5 étapes.

1- La phase d’approche


De fil en aiguille et de commentaires en commentaires en bas des blogs ou sur Hellocoton, tu te rends compte que tu as certaines affinités avec une autre blogueuse. Tu remarques même au bout d’un moment qu’elle habite dans la même région que toi, à 1 heure de route de Biguetaoune comme toi. Et un beau jour, saisissant à pleines mains le hasard à défaut d’autre chose de plus charnu, tu sautes le pas, et tu lui dis comme ça innocemment au détour d’un post « Ah tiens, j’habite pas loin de chez toi ! ». Titillée par la curiosité qui l’assaille, elle te demande « Où donc ? ». La confiance s’installant peu à peu, tu lui réponds en message privé, sait-on jamais, il y a peut être des pervers nécrophiles coprophages céréales killers qui trainent sur Hellocoton (oui, j’admets, j’abuse peut-être un peu trop d’Esprits Criminels et de Titeuf).

2- La phase de lancement


Maintenant, elle sait. Plus de retour en arrière possible. Il ne reste plus qu’à sauter le pas et à proposer une rencontre ! Et là, le miracle opère: tu as de nouveau 15 ans. A savoir tu te poses 1000 questions à la minute, du style « Et si en fait, elle m’aime pas ? Et si je l’aime plus qu’elle m’aime ? Et si j’étais trop moche et qu’elle se moquait ? Et si après elle racontait à toute la blogosphère que j’étais mal habillée ? Hein ? » Mais désormais, tu es une adulte, responsable il parait, et tu fais fi de tout ça ! Tu te fends donc d’un mail trop méga hyper sympa (15 ans, je te dis) où, sans l’air de rien, tu écris « On pourrait se voir, un jour ! ». Et voilà ! Le plus dur est fait ! (que tu crois…)

3- La phase de concrétisation


Et un jour, une occasion en or se présente. Un concert de dingue à Biguetaoune. Pour lequel tu as déjà ton billet. Un lieu, un moment transitoire, avec plein de gens autour et de la musique, comme ça, même si ça colle pas, tu restes pas dans le silence et la gêne. Et là, tu penses: « Et si je proposais à Blogpote d’y aller ? » Et Blogpote est toute emballée, dis donc ! Et quelques jours après, elle t’envoie un mail pour te dire que… le concert est sold out…

Chiotte quoi, cette occasion ratée, quand même… Mais v’la-t-i pas que tu reçois dans la foulée un autre message où Blogpote te dit en substance « T’es libre demain ? Moi oui ! »

Alors là, t’as le palpitant qui s’emballe, tu fais des sauts de cabri partout dans la salle à manger en poussant des petits « Hiiiiii » stridents tout en adoptant la posture Beatlesmaniaque (genre tu t’arraches la peau des joues avec tes ongles OPIsés), mais tu mouilles quand même pas ta culotte, car faut pas déconner, c’est pas Hugh Grant non plus, car OUI, tu es libre !!!

 

Tu donnes même ton numéro de portatif, dis donc !!! Mais tu précises bien que ce n’est QUE pour les SMS, car comme t’as une voix bien grave comme celle de Scarlett Johansson (et pas que la voix comme Scarlett Johansson) (mais bien sûr) et que les gens te disent « Allo Monsieur » au téléphone depuis que tu as 15 ans (j’ai mué à l’envers, moi), t’as peur qu’elle se moque. Et aussi à cause de ton accent campagnard, que même ma copinaute Fée des Bois qui est au Québec et qui n’a jamais entendu le son de ma voix trouve que j’ai un accent par écrit!!! Alors t’imagines en vrai… (j’adore ce truc, n’empêche !)

4- La phase de doute


Et là, y’a ton homme qui zone dans le coin et qui te regarde d’un air goguenard, et qui te sort (non non, pas ce que tu imagines): « Ces conneries… Mais qu’est ce que vous allez bien pouvoir vous dire ? Vous vous connaissez même pas… »

Gloups… « Allo allo, ici la Terre, amorcez votre descente… »

Soudainement, le doute t’assaille, la peur t’habites, tu es du bite hâtive même si c’est pas dans ton ha bite ude (répète-le plein de fois le plus vite possible, pour voir…).

Et si effectivement on ne trouvait rien à se dire ?

Et qu’est ce qu’on va faire ?

Et où on va manger ? (question existentialiste fondamentale pour quelqu’un qui, comme moi, n’a pas d’estomac)

Et comment je vais m’habiller ??? Car Blogpote est une blogueuse mode, en plus !!!

Pire qu’avant le premier rendez-vous avec un mâle à poils et sans vapeurs, car une fille, elle, te jugera en connaissance de cause…

Rhâ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5- La phase finale


Tu y es. C’est le matin du grand jour. Dans 3 heures, tu vas rencontrer Blogpote… Et ça commence bien ! Déjà tu te fais tirer du lit par un routier (tu as sans aucun doute lu mon EXCELLENT article paru ici-même). Remarque, ça te fera au moins un truc à raconter ! Ensuite, tu changes 100 fois d’avis sur ton maquillage, tu rates ton trait d’eye-liner que tu tentes de corriger avec un stylo Make-up Eraser de Sephora (must have absolu) qui bave partout que tu ressembles à Pandi Panda, tu voues aux gémonies tes saloperies de cheveux qui ne veulent pas se laisser dresser (au sens propre comme au figuré), tu te demandes s’il faut faire 2 ou 3 tours de revers à ton slim bleu électrique, et je mets les low boots ou les mocassins, et va pour les mocassins, mais chaussettes noires ou transparentes, et… aaaaahhhhh !!!!! Tu finis à genoux à prier Pan, Bacchus, Priape et Freyr pour que le reste de la journée se déroule sans accroc.

 

Source image http://lezards-haches.blogspot.com (*)

Sur la route, évidemment, tu te retrouves à suivre des pépés pénibles en Ami 8 et des camions amenant des cochons à l’abattoir. Tu arrives tout de même à Biguetaoune avec ½ heure d’avance, tu arpentes fébrilement les rues en direction du théâtre, et là, tu la vois… Blogpote, en train de téléphoner… Elle te reconnait pas car elle a jamais vu ta photo, mais toi, tu la reconnais tout de suite à son style inimitable de blogueuse mode vintage (c’est la mode qui est vintage, hein, pas la blogueuse…).

Le reste de l’histoire, lui, appartient désormais à la légende…

Légende que tu peux lire sur mon blog en cliquant ici !

Arsinoe la Crapaude, queen of the teasing !!!

(*) clique sur l’image pour aller sur le blog des Lézards Hachés et voir le T Shirt que le Père Noël va amener à Monlolo…

_________________________________________________________________

 

PS: cet article a été publié en avant-première dans le webzine auquel j’ai l’honneur de collaborer, le déjà très célèbre So Busy Girls mag !!!

 

So Busy Girls

 

Coâ ??? Tu ne le connais pas encore ??? Mais qu’attends-tu, Lecteurtrice, cours-y vite en cliquant sur le beau logo ci-dessus !!! Tu peux même t’y abonner sur Hellocoton pour ne rien rater des merveilleux articles que les So Busy Girls t’ont concoctés !!!