Attache-moi…

Il est certaines choses qui changent une vie. Ni plus ni moins. Et celle dont je vais te parler sans plus attendre en fait partie. Oui, un simple accessoire a révolutionné mon quotidien de presque quadra.

Dire que je suis restée presque 20 ans sans connaître ça… Tu sais, tu te dis que c’est bien, mais que ça pourrait être mieux, sans véritablement arriver à mettre le doigt sur ce qui manque.

Et un jour, alors que tu traines tes guêtres sur la blogo, tu tombes sur l’article qui va entrainer une mini-révolution en te faisant découvrir un site internet.

Site que tu parcours avidement sans pouvoir décrocher tes petits yeux ébaubis de l’écran, tant ce que tu y vois te plait.

Tu sais que c’est pour toi.

Il te le faut.

Là, maintenant, tout de suite.

Par contre, le modèle que tu vois est fait pour les petits diamètres (et je dois dire que je ne suis pas habituée à ça, moi…) Mais bon, la matière étant souple, ça devrait aller…

Allez, fi de la taille, tu sautes le pas, tu valides le panier et fait chauffer la CB, en te retenant de tout acheter parce que quand même, ce ne serait pas raisonnable, mais en achetant néanmoins le Graal en double, on sait jamais, si ça venait à manquer où à se casser… Car tu sens qu’à partir de maintenant, tu ne pourras plus t’en passer.

Et un jour, enfin, le Précieux arrive dans ta boite aux lettres, dans un emballage de la Poste tout ce qu’il y a de plus classique, très sobre…

Tu ouvres fébrilement le carton, puis déballe précautionneusement le beau papier savamment plié, et là, tu le vois enfin, tu crèves d’envie de l’essayer tout de suite, mais quand même avant, faut faire des photos pour les copines (mais je dois dire que j’étais tellement pressée que j’ai oublié de photographier le bel emballage papier avant de tout arracher…)

J’ai même fait des photos après pour que tu vois l’objet en action, quand même, un article de ce genre se doit d’être éducatif, diantre.

Allez, je ne te fais pas languir plus que ça, coquine !

Quoi ??? Comment ça, « Mais elle est con, cette Crapaude !!! »

(oui, j’ai une ouïe de batracienne hyper fine, j’entends tout ce que vous dites derrières vos écrans)

T’as encore pensé à des trucs cochons, hein, espèce de petite dépravée ! Alors voilà, moi, j’éris un bel article sur un attache stylo, et toi, t’imagines des trucs genre chais pas moi, un gode, des menottes…

Et c’est pas parce que l’autre soir, je suis allée à une soirée sex toys que tu dois en arriver à de telles conclucions, m’enfin !

Ni parce que ça parle de « Fifty shades of Grey » au journal de 20h de TF1 que tu dois tout de suite en conclure que je me suis mise au bondage !

Non non, rien de tout ça ! Juste que cet attache stylo, franchement, c’est tout simplement génial pour pas avoir à renverser ton sac à chaque fois que tu veux écrire un truc dans ton agenda.

C’est une petite boucle élastiquée, reliée à un carré en plastique adhésif que tu colles sur la couverture arrière de ton carnet ou agenda. Par contre, je t’ai aps raconté de conneries en disant que c’est pour les petits diamètres – de stylo. Ne compte pas y insérer un Bic 4 couleurs, par exemple.

Allez, je te laisse re-dérouler cet article en connaissance de cause, et avec les références qui vont bien !

– l’article qui m’a fait découvrir le site où j’ai commandé l’attache stylo, c’est « La papeterie à la page » de Stelda ;

– le site en question, c’est celui de « La petite papeterie française » ;

– la boucle à stylo, c’est →  ← ;

– le crayon, c’est un crayon à papier Crayola Twistable (tu tournes et ça fait descendre la mine, mieux qu’un critérium, t’es jamais en rade) gagné chez Sabine et Associés ;

– et mon agenda de sac 2012, c’est un Bertabulle 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ecrire

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé écrire, que ce soit dans le propos ou dans le geste, ou encore dans le matériel, le matériau.

Petite, je remplissais des cahiers avec des histoires inventées. J’en remplissais d’autres en recopiant minutieusement les textes derrière les fabuleuses images cartonnées qu’on trouvait dans les tablettes de chocolat « Merveilles du Monde » afin de me fabriquer « Mon grand livre des animaux ».

https://i1.wp.com/www.paninimania.com/files/15/1896b.jpg

Je me souviens avoir désiré ardamment, comme peuvent le désirer les enfants, le présentoir tournant Crayola avec toutes ses couleurs. J’étais comme une dingue quand je l’avais reçu pour un Noël ou un anniversaire.

Crayola study

Photo Dion sur Flickr

A l’entrée au collège, j’ai découvert les stylos plume, les encres de toutes les couleurs, et le papier Clairefontaine, que mes parents ne pouvaient pas m’acheter car ils n’avaient pas assez d’argent à dépenser pour ça. J’ai cru en crever. J’étais folle de joie quand une copine m’en donnait une feuille.

Puis au lycée, sous l’impulsion d’une génialissime prof de français, j’ai commencé mon premier « Cahier de Culture Extraordinaire », sorte de journal intime mais en beaucoup plus ouvert, riche et varié. Je m’achetais de beaux cahiers au papier velouté, doux, lisse, avec mes économies, et je les remplissais de mes pensées, des mes coups de coeurs, de gueule, de musique, des films, d’histoires de mecs… Je les décorais avec des petits croquis, des images découpées glanées ici ou là… Un blog avant l’heure, quoi !

J’adorais écrire la nuit, à la lumière rasante et chaude du lustre de la salle-à-manger, qui étirait les ombres du stylo plume sur la feuille, dessinant des volutes, des arabesques  anthracites. J’adorais entendre le doux gratte-gratte de la plume sur ce même papier dans la quiétude nocturne.

A la fac, j’ai écrit un nombre irréel de lettres à Noiresoupe, ma meilleure amie (qui l’est toujours d’ailleurs). Là, le support d’écriture, c’était du simple papier blanc de photocopieuse (j’avais vraiment pas un rond), agrémenté toujours d’une carte postale avec un mâle, un vrai. Une sorte de rituel, de tradition, dont on rit encore aujourd’hui.

C’est également durant cette période que j’ai découvert les stylos Rottring et la calligraphie, passe-temps auquel je m’adonne quand j’ai du temps  (forcément).

J’ai également passé des heures à baver (oui, j’étais déjà une crapaude à l’époque) devant la vitrine de la plus belle papeterie de la ville, à contempler le stylo Mont Blanc édition limitée Agatha Christie.

https://i0.wp.com/www.montblanc.fr/media/edition/agatha_christie_H3.jpg

Durant les longs trajets en train, je choisissais autant que faire se peut une place avec une table, et je m’entrainais à écrire en miroir, comme Léonard de Vinci, grâce au reflet dans la vitre du train.

Aujourd’hui encore, j’aime écrire. Et aujourd’hui, j’ai même un stylo Mont Blanc. C’est Monlolo qui me l’a offert comme cadeau de naissance de Crapouillette Ière. Beaucoup auraient choisi un bijou, j’ai choisi un stylo. Ce qui a déclenché une vague d’incompréhension chez les femmes de ma famille, qui ne comprenaient pas que je n’aie pas choisi un diamant. Mais je l’ai, le diamant, il est inséré dans le capuchon de mon stylo plume…

…que tu peux apercevoir sur la photo ci-dessous, qui regroupe tous mes supports d’écriture, comme disent les maîtresses d’école ! Regarde bien, il est juste à droite du « 4 ».

Je te fais les présentations de mes bébés ?

1- Mes carnets collector ELLE. J’en ai un dans chacun de mes sacs à mains préférés, où je note tout et n’importe quoi !

2- Les Smash Book que j’ai commandés aux States, découvert grâce au blog Ma Petite Valisette (si tu suis le lien, tu verras ce qu’est un Smash Book plus précisément). Le mien, c’est le rouge, celui qui est ouvert, et le rose est pour le Noël de ma nièce. En gros, un Smash Book, c’est une espèce de cahier de scrapbooking. Dément.

3- Mon agenda de bureau Rebecca Dautremer qui a triplé d’épaisseur depuis le début de l’année.

4- Le conférencier que Monlolo m’a offert pour mon anniversaire, qui me sert de cahier de blog pour So Busy Girls, le webzine coopératif auquel je collabore.

5- Mon joli mini carnet dans lequel je note les concours auxquels je participe, et les bons plans que les blogueuses me font découvrir.

6- Mon dernier cahier de recettes, gagné chez Mon Cul c’est du Poulet !!!

7- Mon carnet aimanté au titre ID2blog. Tu devines à quoi il me sert, celui-là !

8- Mon agenda de sac signé Diglee, trop girly !!!

9- Mon carnet de lit, à savoir celui que je garde toujours sur ma table de chevet, et dans lequel je note des réflexions suite à ma lecture en cours, ou bien les idées qui me passent par la tête quand je peine à m’endormir (et qui souvent se retrouvent ici-même !)

10- Mon kakébo, espèce de livre de compte japonais, super bien fait, mais que je n’arrive pas à tenir…

11- Le premier de mes nombreux carnets de voyages. Dans celui-là, il y a Prague…

Et si tu veux découvrir d’autres belles histoires de carnets, tu peux te rendre sur le blog « Fais belle la casa« , où le carnet est l’objet du mois ! Et ceci est donc ma participation !