{Beautysta Nullista} Ballistic l’Or du Bain – Lush

Je suis faible. Trèèèèès faible. Il suffit que les blogueuses Beauté (les vraies) (les pas comme moi, quoi) vantent un produit coloré qui sent bon, et hop, je plonge.

Dans le bain, en l’eau cul rance.

En l’occurence, pardon, j’ai le calembour facile (trop).

Les produits Lush font partie de la chose.

Déjà, Lush, ça sonne comme Lust… Hin hin hin…

Si ça se trouve, Lush c’est la contraction de Lust et Wash et j’ai mis des plombes à comprendre (Lust = luxure, Wash = se laver, tu vois, quoi). Ou alors pas du tout et il faut qu’ils m’embauchent comme trouveuse de nom à leurs produits.

Car j’ai le calembour facile (trop ?), je te le rappelle, et que leurs noms de produits, c’en est, et de la bonne.

Là, l’Or du Bain, l’heure du bain… Got it ?

Pour peu, on verrait Yves Montand/Blaze arriver en disant « Il est l’or, monseñor, il est l’or de se laver… »

Bref. Ce ballistic, à savoir une grosse boule que tu jètes dans l’eau et qui « explose »  (moi, je voulais faire expert en balistique quand j’avais 16-18 ans. Peut-être que je vais devenir experte en ballistic !), je l’ai gagné à un concours, et j’en suis ravie, car je n’ai pas de boutique Lush à proximité, et que leurs produits étant tout de même assez particuliers, je n’ai pas osé en commander sans les tester avant (en plus, l’Or du Bain fait partie de l’édition limitée spécial Noël).

Donc l’autre jour, alors que j’étais célibataire et nullipare pour une après-midi, j’en ai profité. Allez, plonge dans le bain avec moi !

Déjà, voilà l’objet du délire :

Ballistic l'or du bain lush

(oui, moi j’ai pas de Sonny Angel, alors je pique les Cotoons à Crapouillette)

Comme je suis une scientifique ratée de coeur et de formation, j’ai voulu savoir ce que ce gros machin avait dans le ventre. Alors je l’ai disséqué…

Ballistic l'or du bain lush : le coeur...

(oh, il y a des minis cadeaux dans le gros cadeau !)

(pour une fois que c’est pas le batracien qu’on dissèque…)

Et aussi parce que je suis économe (qui c’est qu’a dit radine ???) et que ce gros ballistic pour un seul bain, ça me faisait un peu boiter quand même…

Et puis…

L'or du bain

Bon alors, qu’en est-il de ce ballistic l’Or du Bain ? Répondons-y grâce aux critères de la Beautysta Nullista !

Potentiel « Girls wanna have fun » : 2/5. J’ai été super déçue ! Déjà, ça mousse pas (oui, OK, c’est pas censé mousser, mais moi j’aime ça, la mousse) (souvenir des bals des 90’s…) En plus, ça sent rien du tout !!! Pourtant, quand on fourre le nez dans le sachet, y’a une douce odeur d’agrumes qui s’en dégage, mais après, nada ! Même pas une odeur de curaçao ! Cela dit, peut-être que j’ai flingué ses propriétés en le sacrifiant sur l’autel de la science… L’ouvrir en deux n’était peut-être pas une bonne idée… (quand je te dis que je suis une beautysta nullista…)

– Potentiel « Roots » : Là, on peut guère faire mieux que Lush à ce niveau-là ! Produits à base de fruits et légumes bio, de plantes, produits frais, faits à la main, testés sur des Anglais (comprendre pas sur des animaux…), pas de suremballage… Mais là, ce gros machin pour un seul bain… En plus, un bain, c’est pas trop écolo, donc je ne mets que 4/5, na.

– Potentiel « Technologic » : 3/5, car la marque tire la quintessence des produits naturels, et ça, c’est bien.

– Potentiel « Glamour » : 4/5. Il fait la peau toute douce, et se baigner au milieu de paillettes « d’or », ça fait trop Cléopâtre…

– Potentiel « Rock it ! » : 2/5. Ben non, quoi, pour moi, ce produit a fait « flop »… Le rapport qualité/prix (5.95€ le ballistic) n’est pas bon…

– « The End » : J’ai été contente d’utiliser ce produit couleur lagon, mais assez déçue, car il n’a ni mousse, ni parfum !!! J’espérais me laisser porter par les effluves d’agrumes en pataugeant dans les bulles, mais non… Cela dit, je pense que j’ai un peu flingué l’effet du produit en jouant ma radine et en le coupant en deux…

Tant pis, maintenant, je vais être forcée d’essayer plein de ballistic pour trouver la perle rare (ouh la bonne excuse pour me donner bonne conscience d’avoir passé commande chez Lush pendant leurs soldes !)

La suite la prochaine fois, et peut-être sur le blog de la Beautysta Nullista !

Rendez-vous sur Hellocoton !

{Beautysta Nullista} Eau micellaire – Delarom

Le soir, je me lave.

Je te jure.

J’ai ma petite routine bien établie, dans laquelle les eaux micellaires ont leur place bien au chaud.

Une eau micellaire, késaco ?

Ben une eau dans laquelle y’a des micelles.

Attention, on ne parle pas de l’eau du bénitier dans laquelle auraient chu quelques missels.

(remarque, se démaquiller à l’eau bénite, ça fait peut-être des miracles…)

(oui, je sais, je suis une horrible mécréante)

Bref.

Mais d’un produit combinant la fraîcheur d’une eau de soin et l’efficacité d’un démaquillant gras. En gros, un mélange d’eau et d’huile sans émulsionnant, grâce à la toute mini riquiqui taille des particules d’huiles : les fameuses micelles, qui sont parfaitement intégrées à la phase aqueuse de la solution.

(tu le sens bien, là, mon passé de chimiste ?)

En un seul geste, hop ! Tu vires tout.

Bon, faut dire qu’en ce qui me concerne, je ne me fais pas le teint au quotidien. Je me limite à de l’anticernes et quelques touches d’éclat YSL (dans le cas contraire, j’utilise un combo lait + tonique pour me démaquiller). Il s’agit donc avant tout de nettoyer ma peau. Et fissa, parce que l’hiver ça caille dans ma salle de bain.

L’eau micellaire est donc parfaite pour ça !

La dernière en date que j’ai utilisée est celle de Delarom, que j’ai gagné à un concours chez Jenni Kalamity (tu la connais pas ? Je te jure, vas-y vite, elle fait des make-up pour les yeux sensationnels… (faut dire qu’elle a les yeux qui vont bien avec !))

Lot Delarom

Je viens juste de la finir, donc on peut en conclure que ça va, quoi !

Pour pimenter un peu mes articles « Beauté », j’ai établi une liste de 5 critères selon lesquels je juge d’un produit, critères que j’utiliserai désormais à chaque fois (et si j’ouvrais un blog Beauté, hein ? Question qui me taraude et me turlupine (j’adore ce mot…) sans cesse…)

Pour la définition des critères de la Beautysta Nullista (c’est moi, ça) c’est → ici ← !

Allez, application directe avec l’eau micellaire Delarom !

Potentiel « Girls wanna have fun » : 3/5. Sans être transcendant non plus, le produit est sympa à utiliser. Sa douce odeur de pivoine est fraîche et discrète, le produit laisse une sensation de frais et de propre sur la peau. Le flaconnage est bien épuré et pratique.

Potentiel « Roots » : 4/5. Sans être « bio », Delarom est une marque utilisant plein de produits naturels, comme les huiles végétales, et surtout les huiles essentielles, qui sont un peu l’essence (ben oui…) de cette marque utilisant arômacologie, aromathérapie et phytothérapie. De plus, voici sa charte :

« Delarom respecte l’environnement à travers une charte de qualité et d’efficacité pour tous ses produits cosmétiques :

  • 0% paraben
  • 0%phénoxyéthanol
  • 0% silicone
  • 0% huiles minérales
  • 0% ingrédients d’origine animale »

Pal mal, hein ?

Potentiel « Technologic » : 3/5. Rien de bien révolutionnaire dans la formulation de ce produit, mais une utilisation pointue des ressources offertes par la Nature. Et ça, j’aime.

Potentiel « Glamour » : néant, mais on n’est pas là pour ça !

Potentiel « Rock it ! » : 3/5. Assez efficace comme produit ! Toutefois, il laisse ma peau mixte un peu desséchée, alors qu’il est recommandé pour les peaux sensibles, ce qui me laisse un peu perplexe…

« The end » : l’Eau Micellaire DELAROM est globalement un bon produit, séduisant surtout par la charte de la marque. Toutefois, contrairement à ce qui est assuré, la peau (même mixte) n’est pas hydratée après son utilisation, mais tiraille. Peut-être à recommander aux peaux à tendance grasse et sensibles…

Eau micellaire Delarom

Eau micellaire DELAROM

A la pivoine – toutes peaux

12.90€ les 200ml (en vente sur le site)

[petit article sur petit blog garanti 100% non sponsorisé]

Rappel : en ce moment, dans la Mare, tu peux gagner un livre pour enfants, « Crapouillette la grenouille », et ça se passe → ici ← ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !