Artiste ?

Le dimanche de la canicule, j’ai pris cette photo de Crapouillette faisant trempette dans la cour, instagramée et réseausociautée avec la légende :

Une Naïade sortant d’un coquillage dans ma cour

Je me trouvais drôlement inspirée, j’étais contente, je trouvais qu’il y avait quelque chose de classe, de précieux, dans cette composition à la con.

Pis ma blogpote Marianne a mis un commentaire sous la photo.

Un laconique « La naissance de Vénus ».

Bon sang, mais c’est bien sûr !!!

Tu te rends compte, j’ai les mêmes idées que Botticelli, rien que ça !

(non non, il est absolument impossible que cette image ait été gravée dans mon subconscient et qu’elle ait influencé ma photo, non non, im-pos-sible…)

Certes, Crapouillette Ière, qui ne me ressemble pas du tout, a une grâce toute botticellienne.

Moi, ce serait plutôt une grâce raphaélienne. Mais si, tu sais, « Les trois Grasses »…

Ou mieux, la version de Niki de St-Phalle.

Dommage que Botero n’en ait pas fait une variation…

Mais je m’égare.

(si peu…)

Par contre, là où ça devient vraiment étrange c’est quand Crapouillette dessine ça…

… et qu’on connait ça :

Alors, hein, sans déconner, c’est flippant, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !