Sex, Rogue & rock’n’roll chap.13 [Fan fiction Harry Potter]

XIII – Doloris

Rogue rentra à Poudlard au petit matin. Dès son arrivée chez lui par le réseau de cheminées, il se rua aux toilettes où il vomit tripes et boyaux, convulsé par des spasmes de douleur et des sanglots irrépressibles. Il avait dû perpétrer des actes immondes cette nuit afin de préserver sa couverture et de prouver sa soi-disant loyauté au Seigneur des Ténèbres. Lucius Malefoy, qu’il avait autrefois considéré comme un ami, lui faisait désormais horreur. Il l’avait pratiquement obligé à violer une femme, prétextant faire un cadeau à un ami célibataire. Heureusement, Rogue avait pu l’éviter, justifiant son refus par un dégoût trop prononcé pour les Moldues. Néanmoins, il avait dû la torturer en la soumettant au sortilège Doloris, après que ses camarades Mangemorts se soient amusés avec elle en la soumettant grâce à l’Imperium. Ses cris et ses supplications résonnaient encore dans sa tête.

Rogue se releva péniblement, se dévêtit et prit une longue douche, comme si l’eau avait le pouvoir d’éradiquer les saletés qu’il avait vues, qu’il avait faites pendant la nuit. Dire qu’il faudrait probablement recommencer ce soir… Il n’avait pas appris grand-chose cette nuit. Seulement que Voldemort était très proche de retrouver sa forme incarnée et son apogée. Il lui faudrait donc continuer à fréquenter les Mangemorts, assister, voire participer à des atrocités pour en apprendre d’avantage. Le seul point positif de la soirée était qu’il avait réussi à soumettre Malefoy, Goyle et Bellatrix Lestrange à un sortilège de Traçage. Ainsi, les membres de l’Ordre du Phénix pouvaient désormais les suivre à distance, même s’ils transplanaient.

Rogue sortit de la douche, s’habilla et s’apprêta à aller faire son rapport à Dumbledore quand il vit un parchemin sur son oreiller. Lyla… Il le descella en disant fébrilement «Dionysos». Le dieu grec de l’Extase et du Vin, leur mot de passe commun… Il lut :

Sev,
Tu me manques déjà.
Je t’en prie, fais attention et prends bien soin de toi. Je pense revenir le vingt-deux au soir. Je te préparerai un dîner aux chandelles typiquement français. Je m’arrêterai en Bourgogne faire le plein ! Envoie-moi Liber si tu ne peux pas te libérer.
Moi aussi je t’aime,
Ta douce

Sev’. Il adorait quand elle l’appelait ainsi. Ça changeait des immondes surnoms dont on l’avait affublé par le passé. En fait, il valait mieux qu’elle fût absente en cette période. Il ne voulait pas la tracasser avec ces histoires de Voldemort. De plus, elle était d’origine moldue. Elle était plus en sécurité loin de lui si les évènements venaient à mal tourner.
Rogue secoua alors la tête comme pour chasser les idées déprimantes qui risquaient de naître dans son esprit. De toute façon, il fallait aller voir Dumbledore rapidement. Il prit le parchemin, le plia et le mit dans la poche gauche de sa chemise. Là, juste sur son cœur. Comme un bouclier.

Rogue par Pralinette

Alors, il est pas beau, ce portrait ?

Magnifique, n’est-il pas ?

C’est une photo d’une toile faite exprès pour moi par ma copine Pralinette !

Et Pralinette, elle est timide ! Elle a peur de montrer ses tableaux ! Alors steplait, comme elle est super gentille, je compte sur toi pour aller lui rendre une petite visite ce jour-même sur son blog, où elle a fait un article spécial pour l’occasion, et pour l’encourager !!!

Merci beaucoup, Pralinette !!! Je te réinvite quand tu veux !!!

Chez Pralinette, c’est le pied !

Et surtout le lundi, puisque ma copinette Pralinette a inaugurette inauguré un nouveau rendez-vous hebdomadaire autour de la godasse. Je ne pouvais décemment pas louper ça !

https://i1.wp.com/2.bp.blogspot.com/-lJakTMVhbwo/TsJyTWuXFsI/AAAAAAAAAyQ/prRngv3YD64/s320/A+Monday+on+prend+son+pied.jpg

Donc aujourd’hui, je vais te présenter un modèle de boots unique au monde. Je te jure. Personne n’a les mêmes, puisque je les ai customisées -pour pas dire tunées- moi-même comme une grande.

La base, ce sont des bottines beiges à talon, à clous et à sangles de la Redoute (mon cadeau d’anniversaire de l’an dernier). Après, pour être dans l’air du temps, je me suis contenté d’y rajouter une touche de fourrure couleur « coquille d’oeuf » super douce.

Allez, je te laisse sans plus attendre contempler ce chef d’oeuvre DBM (Done By Myself) (je trouvais ça mieux que DIY = Do It Yourself car j’aime pas qu’on me donne des ordres même en anglais).

J’aime ménager le suspense…

 Sgt Pepper est à mes pieds...

Alors, elles sont belles, hein, mes boots à fourrure !!!

(je tenais quand même à remercier Sergeant Pepper

pour son aimable participation)

Pour en revenir à ma copinette Pralinette, il faut savoir que tout comme Bernadette, elle est très chouette. Et qu’en plus, elle adore les chaussures et les vernis, et qu’elle bosse dans les vignes. Tu admettras donc aisément que ça ne peut être qu’une fille bien.

Et en plus, elle est généreuse ! L’autre jour, elle a organisé un concours où il fallait deviner combien elle avait de paires de chaussures. Et j’ai gagné, dis donc ! J’ai dit 57 et elle en a 58 paires !!!

Et regarde ce que j’ai reçu…

Hiiiiiii !!!!! Plein de petits paquets surprise !!!

Mes nouveaux bébés !!!

De gauche à droite:

– Séphora mordoré scarabée like

– Boujois beige nude d’enfer

– L’Oréal rouge sang…

– OPI métallique reflet argents mauves verts…

Trousse

Et la cerise sur le gâteau: une pochette juste expès pour moi avec mon nom dessus pour ranger mes vernis !!!

Ca le fait, hein ?

Comme quoi chez Pralinette, on prend vraiment son pied… et pas que le lundi !!!

PS: n’hésite pas à nous rejoindre !