Chez nous, c’est brioche ET galette

Ça ne t’aura sans doute pas échappé, hier, c’était l’Epiphanie. En gros, le jour où les reines et les rois se font tirer.

(ben quoi ?)

Et chez nous, entre l’égout les goûts du père, les dents de la mère, ceux de la fille et du sain d’esprit (le chat) (quoique des fois…), et ben c’est galette à la frangipane ET brioche des rois.

Et je prépare cela moi-même, avec l’aide de mon apprentie cuistot : Crapouillette, qui est redoutable lorsqu’il s’agit de lécher les plats, les saladiers et les cuillères.

Question organisation, la brioche se prépare la veille, comme ça, t’as tout ton temps le lendemain pour la galette.

Alors, pour la brioche, j’ai utilisé la recette d’une mienne amie, pas hyper dégourdie question cuisine, d’autant plus qu’à l’époque où elle la faisait, cette brioche, elle était à peine majeure. Depuis, elle en a pris, de la brioche. Gnark gnark gnark !!!

Bref, si ça c’est pas de la brioche facile, je sais pas ce que c’est.

Alors, il te faudra :

  • 200g de farine
  • 100g de beurre mou
  • 3 cuil. à soupe de sucre
  • 3 cuil. à soupe de lait
  • 1 giclée d’eau de fleur d’oranger
  • 1 sachet de levure de boulanger genre Briochin
  • 2 oeuf
  • 1 pincée de sel

Délayer la levure dans le lait et la fleur d’oranger.

Mélanger la farine, le sel, le sucre. Ajouter le mélange lait + levure, puis les oeufs. Et enfin, le beurre mou coupé en petits morceaux.

Bien malaxer, pétrir (imagine des miches) (pas forcément de pain) jusqu’à l’obtention d’une boule bien homogène.

Laisser reposer 2 heures dans le saladier couvert d’un linge, dans une pièce « au chaud » pour que ça lève.

(miches, boules, ça lève… champ lexical de… la boulangerie, bien entendu)

Après ce laps de temps, reprendre la pâte et en faire un boudin allongé que l’on referme sur lui-même pour obtenir, je te le donne Emile, une couronne. Ou alors, t’as un moule exprès et c’est encore mieux. A ce stade-là, n’oublie pas d’y planquer la fève (fais juste gaffe de pas y mettre une fève en plastique ; après, c’est pas bon…)

Après cette mise en forme, laisser reposer encore, au minimum 2 heures, au mieux toute une nuit.

Avant d’enfourner, avec des ciseaux, tu fais des petites entailles en croix tout autour de la brioches pour que ça fasse des pointes, comme celles d’une couronne. Tu badigeonnes au jaune d’oeufs, et après, y’a plus qu’à cuire 15 à 20 mn th.8 = 240°c.

Tadam !!!

Brioche des rois 1

Brioche des rois 2

Y’a plus qu’à faire la galette, maintenant !

Pour celle-ci, il te faudra :

  • 2 pâtes feuilletées (du commerce, ou alors tu la fais toi si t’es balèze) (et si tu tombes en rade comme moi l’an dernier, tu peux faire la pâte feuilletée aux petits suisses qu’elle est vachement bluffante → recette de Marmiton ← )
  • 125g de poudre d’amandes
  • 100g de beurre mou
  • 100g de sucre
  • 2 oeufs + 1 pour la dorure

Mélanger le beurre mou, le sucre et la poudre d’amande. Ajouter le 1er oeuf, bien mélanger. Quand il est bien incorporé, ajouter le second.

Dérouler la 1ère pâte dans le moule à tarte, verser la frangipane dessus, étaler, planquer la fève dedans.

Recouvrir de la 2ème pâte feuilletée, sceller les bords.

Tracer des bandes parallèles sur la pâte, puis d’autres se croisant selon un angle inférieur ou égal à ∏/2 (oups, désolée, je me suis laissée déborder par mon esprit matheux) Bref, tu fais des jolies formes dessus pour décorer.

Casser le 3ème, le battre avec une cuillère à café de lait, et badigeonner la galette au pinceau. Attention, il ne faut pas en mettre sur les bords, sinon, ça lève pas comme il faut.

Mettre au frais 30mn.

Rebadigeonner un dernier coup, et cuire 10mn à 240°c, puis 20 mn à 180°c.

Et voilà !!!

Galette frangipane des rois 1

Galette frangipane des rois 2

Bon, désolée, j’ai pas eu le temps de les prendre en photo avant qu’on ne se jète dessus. En même temps, c’est un peu un gage de qualité !!!

Par ailleurs, tu sais que chez nous, tout se fait en musique. Alors, en ce jour des rois et reines, et surtout en ce Monday Music Miam chez Chris35 de Cuisine de tous les jours, qu’écoute-t-on chez la Crapaude’s Family, hein ?

Forcément, on aurait pu écouter le King, aka Elvis « the Pelvis » Presley, mais non (d’autant plus que je l’ai déjà convoqué pour un MMM → ici ←).

Alors, à défaut de King, on va convoquer Queen !!!

Paradoxalement, c’est un groupe que je n’aime pas trop. Déjà, Freddy, avec sa moustache et son paillassion pectoral, je peux pas. Les membres du groupe, avec leur cheveux permanentés, je peux pas non plus. Il reste toutefois quelques morceaux de bravoure, comme la « Bohemian Rapsody ». Mais que je n’aime QUE dans Wayne’s World !!!

(‘tain ça craint, on dirait moi dans ma caisse…)

Well…

Gode save the Queer, God save the Queen, and… chewing !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !