Un jour vert, le faiseur de paix

Dans la série « aujourd’hui, je te présente un morceau qui te fout une patate d’enfer quelles que soient les activités illicites dans 13 états des Ziounailletides Steilltsses que tu aies faites pendant la nuit de la veille« , voici donc « Peacemaker » de Green Day.

Alors Green Day, c’est -je trouve- un des rares groupes qui s’améliore, se bonifie, se développe harmonieusement sans perdre son âme au fil du temps.

On les a connus surtout grâce à leur troisième album, « Dookie ».

On a alors découvert le smoky-eye de Billie Joe Armstrong, et ses deux compères Tré Cool à la batterie et Mike Dirnt à la basse.

Ce combo basique a alors pondu la désormais légendaire pépite punk-rock suivante, « Basket Case », au clip complètement déjanté, comme nos trois acolytes (le nom du groupe « Green Day » faisant allusion au jour de leur rencontre où ils auraient largement abusé d’une certaine herbe verte au doux prénom de Marie-Jeanne, ceci expliquant sans doute cela).

m

Ca envoie du lourd, hein ?

Cet album, qui leur a permis d’accéder à une notoriété mondiale, nous a également donné des titres comme « When I come around » ou encore « Longview« , tous classés n°1 au Billboard en 1994 (mes années fac…).

Leur albums suivant, « Insomniac », sort à l’automne 1995. Plus sombre que son pêchu prédécesseur, il reflète la grosse fatigue qui assaille le groupe après le succès massif de « Dookie ». Malgré de très bonnes critiques, il se vendra un peu moins.

Quant à « Nimrod » et « Warning », les deux albums suivants en 1997 et 2000, ils amorcent la transformation progressive du groupe qui les mènera à ce qu’ils sont aujourd’hui.

                      

Folk-rock, ska, ballades accoustiques, punk-folk… Green day se diversifie, mais leurs fans semblent se perdre. Le succès sera moins au rendez-vous, malgré de bonnes choses genre « Good Riddance (Time of your Life) » qui obtint un MTV Video Award et un franc succès populaire.

Après ce léger passage à vide, le groupe revient fin 2004 avec leur single « American Idiot », et l’album éponyme. Et là, ça annonce tout de suite la couleur !

♫ I don’t wanna be an american idiot ! ♫

Cet album est un opera-punk, dans la lignée de l’opera-rock des Who, « Tommy », qui contient notamment le morceau « Pinball Wizard« , qui est Juste Sublime (Fanny, spéciale dédicace !!!).

Pour en revenir à « American Idiot », c’est pour moi un chef d’oeuvre du rock. L’album a une vraie cohérence, les morceaux s’enchainent parfaitement, créant un véritable petit film dont Jesus of Suburbia (Jesus de la banlieue) serait le héros. Les thèmes abordés en finissent avec les potacheries des premiers albums pour parler de la vie aux USA, critiquer la politique de  Deubeul-You Bush, notamment. Ce disque contient de vraies perles punk-rock (mais pas que) telles que « Boulevard of Broken Dreams« , « Holiday« , « Give me Novocaine« , « She’s a Rebel« , « Wake me up when September ends » (va à 1mn42)… J’ai vraiment du mal à choisir, elles sont toutes géniales !!! Ce n’est pas pour rien qu’il a accumulé les récompenses et les places prestigieuses dans les classements divers et variés !

Allez, je te mets ma préférée préférée pour la forme !

m

Après ce coup de maître, je me demandais bien ce qu’ils allaient nous concocter pour la suite !

En intermède, on a eu droit à une fabuleuse reprise de « Working Class Hero » de John Lennon sur « Make some noise : the Campaign to save Darfur ». C’est grâce à ce titre que Monlolo a enfin daigné les écouter, et a découvert un excellent groupe de rock là où il pensait ne voir qu’un trio de punks gueulards décérébrés.

m

Puis en mai 2009 est arrivé « 21st Century Breakdown ».

De nouveau, ils nous livrent un concept album somptueux, plus punk-pop, avec des incursions dans les sonorités tex-mex, racontant encore une histoire, celle de Christian et Gloria. Là encore, les perles se suivent comme sur le collier d’une rombière. Ce ne sont pas les singles en étant issus qui me contrediront : « Know your Enemy« , « 21 guns« ,  « East Jesus Nowhere« , « 21st Century Breakdown » et « Last of the American Girls« , avec à chaque fois le succès au rendez-vous.

Toutefois, ma préférée de l’album, celle qui a donné le titre à cet article, n’en fait pas partie. Il s’agit de « Peacemaker », dont je te laisse regarder la vidéo ci-dessous (zappe pas, je te promets que celle-là, elle vaut le coup d’oeil…)

m

Alors, hein, il assure, le gone !!!

Allez, voici la vraie pour la forme (y’a pas de clip, par contre)

m

Je dois dire que je trouve le temps long, depuis 2009… Mais sont annoncés pour cette année trois nouveaux albums, rien que ça ! « Uno, dos, tré ! »(*) qué ça s’appelle. J’espère seulement que ce ne sera pas un hommage à Ricky Martin, et que je pourrai peut-être me les passer en mangeant mes burritos maison !

(*) « ¡Uno! » le 25 septembre, « ¡Dos! » le 13 novembre et « ¡Tré! » le 15 janvier si tout va bien !!!

Sources : Wikipedia, et ma culture et mes CD perso !

12 réflexions au sujet de « Un jour vert, le faiseur de paix »

  1. Ha j’ai hâte =)
    Le 1er album me rappelle mes années lycée où on avait pas encore accès aux albums sur internet et on avait pas assez d’argent pour s’acheter les albums alors on empruntait à la médiathèque ♥
    Basket case, c’est le morceau par excellence qui me file la pêche (arf peut-être Song 2 de Blur devant ;)) et Wake me up in September ♥ (pour ne citer qu’elles)
    Comme je suis au boulot, je ne peux malheureusement pas accéder à tous ces bijoux mais il y en a quelques uns déjà sur mon ipod😉

    • Hi hi, pareil, pour la médiathèque ! A mon époque, même qu’on les enregistrait sur K7 !!! Cela dit, je n’ai jamais oublié Green Day, car vraiment, il s’améliorent au fil du temps ! Hâte que les nouveaux albums sortent 111

  2. Quoi ? T’aimes pas Ricky Martin ? Ah ah ah.

    Sinon, le premier titre que tu nous as mis « Basket Case » c’est aussi le titre d’un film d’horreur. Dis moi, ce serait pas une référence ? (je te pose la question, moi je sais pas…)

  3. oh punaise mes années blur et greenday ! que de souvenirs … sauf qu’entre temps je les ai oubliés ces braves greenday ! j’ai stagné au basket case ! alors merci de nous faire découvrir la suite !

Tu veux laisser une petite bavouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s